Coup de frein chez CarPos­tal

Le trans­por­teur a per­du des mar­chés pu­blics dans le Fo­rez

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Vie Départementale - L'actu - Ro­dolphe Mon­ta­gnier ro­dolphe.mon­ta­gnier@cen­tre­france.com

Confron­tée à la perte im­por­tante de plu­sieurs mar­chés pu­blics de trans­port de voya­geurs et sco­laires dans le Fo­rez, CarPos­tal Loire va « de­voir ré­éva­luer et re­con­si­dé­rer sa pro­duc­tion ». Le site de Montverdun qui em­ploie quelque 80 per­sonnes va for­cé­ment être tou­ché. Une réunion ex­tra­or­di­naire du co­mi­té d’en­tre­prise au­ra lieu avant la fin du mois.

e su­jet n’est pas en­core dans toutes les bouches en Pays d’As­trée mais l’an­nonce of­fi­cielle pro­met de faire du bruit dans le Lan­der­neau fo­ré­zien.

Se­lon nos in­for­ma­tions, CarPos­tal Loire a per­du plu­sieurs mar­chés pu­blics après une ving­taine de consul­ta­tions lan­cées au prin­temps der­nier par le Conseil dé­par­te­men­tal de la Loire. La ligne ré­gu­lière conven­tion­née entre Saint­Étienne et Mont­bri­son (n° 111) se­rait concer­née. Tout comme celle entre Bal­bi­gny et Roanne (201) ou celle entre Feurs et Mont­bri­son (114). Idem pour plu­sieurs lots d’un ap­pel d’offres ou­vert pour l’ex­ploi­ta­tion de ser­vices de trans­ports as­su­rant la des­serte d’éta­blis­se­ments sco­laires sur les sec­teurs de Pré­cieux­Mont­bri­son, Boën­sur­Li­gnon sud, Saint­Mar­cel­lin­en­Fo­rezSaint­Just­Saint­Ram­bert… Des contrats por­tant sur trois, quatre ou cinq ans.

25 % du CA re­mis en cause

Un gros coup dur pour ce spé­cia­liste du trans­port de voya­geurs qui em­ploie 190 per­sonnes (mais pas toutes à temps plein) dont près de la moi­tié sur le site de Mexi­mieux, un lieu­dit de Montverdun, dans la plaine du Fo­rez, et pos­sède un autre dé­pôt à Saint­Étienne.

Rien n’a en­core été of­fi­cia­li­sé mais les di­ri­geants de CarPos­tal France, spé­cia­li­sée dans le trans­port ur­bain et in­ter­ur­bain dans les ag­glo­mé­ra­tions de taille in­ter­mé­diaire, savent dé­jà à quoi s’en te­nir. « Nous ne connais­sons pas tous les dé­tails mais nous au­rions per­du près des trois­quarts des mar­chés pu­blics de trans­ports sco­laires que nous avions, confie Bruno Le­roy. Nous sa­vions que 2016 se­rait une grosse an­née puis­qu’en­vi­ron 40 % de notre ac­ti­vi­té dans la Loire al­lait être re­mise en concur­rence mais là, c’est 25 % du chiffre d’af­faires de CarPos­tal Loire (10,5 mil­lions d’eu­ros en 2015, N.D.L.R.) qui se­rait re­mis en cause sur un sec­teur his­to­rique », dé­plore le di­rec­teur des ac­ti­vi­tés in­ter­ur­baines de cette fi­liale de CarPos­tal Suisse.

Bruno Le­roy fait ré­fé­rence au ra­chat, en 2012, du groupe fa­mi­lial Ro­chette de­ve­nu CarPos­tal Loire en 2014. Cette fi­liale as­sure plu­sieurs lignes ré­gu­lières et sco­laires dans le dé­par­te­ment mais elle est éga­le­ment pré­sente dans le Rhône, l’Isère et la Saô­neet­Loire. Elle as­sure éga­le­ment le trans­port de l’équipe de foot­ball de l’AS Saint­Étienne et, plus ré­cem­ment, ce­lui des bas­ket­teurs de la Cho­rale de Roanne.

Les chauf­feurs conser­vés mais…

Cette ac­qui­si­tion, réa­li­sée dans une lo­gique de crois­sance ex­terne, ex­plique l’im­plan­ta­tion à Mexi­mieux. Compte te­nu de la tour­mente qui s’an­nonce, il est lé­gi­time de s’in­ter­ro­ger sur l’ave­nir du site di­ri­gé par Oli­vier Chol­ley. Bruno Le­roy se veut ras­su­rant. « Nous n’al­lons pas en mou­rir mais nous al­lons en souf­frir, concède le di­rec­teur des ac­ti­vi­tés in­ter­ur­baines de CarPos­tal France. Il n’y au­ra pas de fer­me­ture car nous avons des pers­pec­tives pour les an­nées à ve­nir mais nous al­lons de­voir ré­éva­luer et re­con­si­dé­rer la pro­duc­tion. Nous al­lons nous re­mettre en ordre de ba­taille. »

Mal­gré la mo­dé­ra­tion des termes em­ployés, la ques­tion de l’em­ploi va in­évi­ta­ble­ment de­voir être abor­dée. En ver­tu d’un ac­cord de branche, les contrats de tra­vail des chauf­feurs se­ront trans­fé­rés chez le nou­vel ex­ploi­tant mais pour les autres… Plus d’un tiers de l’ef­fec­tif pour­rait être concer­né.

For­cé­ment et lo­gi­que­ment in­quiets, les sa­la­riés de CarPos­tal Loire en sau­ront plus lors de la réunion ex­tra­or­di­naire du co­mi­té d’en­tre­prise qui au­ra lieu avant la fin du mois.

La ques­tion de l’em­ploi va in­évi­ta­ble­ment de­voir être abor­dée

TRANS­PORT. Les nuages s’an­noncent au-des­sus du siège mont­ver­du­nois de CarPos­tal Loire.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.