Une Mont­bri­son­naise en voyage of­fi­ciel avec le pape Fran­çois

As­sai­nis­se­ment et THD au me­nu

Le Pays Roannais (Montbrison) - - La Une - Ju­lien Gar­don

Com­pé­tence in­ter­com­mu­nale de­puis 2011, l’as­sai­nis­se­ment fait, de­puis 2013, l’ob­jet d’un sché­ma di­rec­teur de la part de Loire-Fo­rez.

C’est en juillet de cette an­née­là qu’une étude diag­nos­tic des di­vers sys­tèmes d’as­sai­nis­se­ment a été lan­cée. Elle a mis en avant 34.700 foyers abon­nés, 76 sta­tions d’épu­ra­tion pour 2,75 mil­lions de mètres cubes d’eaux usées trai­tées ou en­core un mil­lier de ki­lo­mètres de ré­seaux. En dé­coule un sché­ma di­rec­teur d’amé­na­ge­ment et de ges­tion des eaux, dont l’ob­jec­tif est d’at­teindre 61 % des eaux usées en bon état d’ici 2021.

Pour ce faire, de nom­breux tra­vaux sont pré­co­ni­sés (mise en sé­pa­ra­tif, bas­sins d’orage, ré­ha­bi­li­ta­tion de ca­na­li­sa­tions et de sta­tions…), soit plus de 280 ac­tions pour un coût de 60 mil­lions d’eu­ros, que Loire­Fo­rez a la ca­pa­ci­té d’in­ves­tir sans que la fac­ture d’as­sai­nis­se­ment col­lec­tif n’aug­mente pour l’usa­ger.

Ces tra­vaux du­re­ront quinze ans, par tranches de cinq an­nées se­lon trois ni­veaux de prio­ri­té. Ain­si, la pre­mière tranche, d’un mon­tant de 22 M€ est consa­crée aux tra­vaux dont la réa­li­sa­tion est consi­dé­rée comme « lar­ge­ment prio­ri­taire » (*).

Par­mi les prin­ci­paux chan­tiers fi­gurent des créa­tions de bas­sins d’orage et la mise en sé­pa­ra­tif de cer­tains ré­seaux afin de li­mi­ter les dé­ver­se­ments et re­jets d’eaux plu­viales pol­luées (ré­si­dus de pé­trole, dé­jec­tions ca­nines…) mé­lan­gées aux eaux usées di­rec­te­ment dans les cours d’eau.

Par ailleurs, lors de l’élar­gis­se­ment de l’in­ter­com­mu­na­li­té à 88 com­munes, « le sché­ma se­ra ap­pli­qué, es­time le pré­sident Alain Ber­théas. La com­mis­sion as­sai­nis­se­ment tra­vaille dé­jà avec nos voi­sins » et tout est pré­vu dans le bud­get.

Le très haut dé­bit pour tous

Autre pro­jet struc­tu­rant pour le ter­ri­toire, le dé­ploie­ment de la fibre op­tique qui doit per­mettre l’ac­cès au très haut dé­bit (THD) pour tous, en rem­pla­ce­ment de l’ADSL, moins ra­pide. « Au­jourd’hui, on veut tout tout de suite, es­time Alain Ber­théas. La fibre op­tique le per­met­tra et rap­pro­che­ra les gens les uns des autres. » No­tam­ment dans les « zones blanches », celles où le dé­bit est in­fé­rieur à 8 Mbit/se­conde, « dé­bit juste ac­cep­table », qui se­ront prio­ri­taires pour le rac­cor­de­ment.

Ce­lui­ci se fe­ra pro­gres­si­ve­ment et concer­ne­ra tous les bâ­ti­ments du ter­ri­toire d’ici 2020, pour un in­ves­tis­se­ment de 22,6 M€ de la part de la col­lec­ti­vi­té, le Siel, l’État et la Ré­gion fi­nan­çant les trois­quarts du dis­po­si­tif.

(*) Ils concernent, dès 2017, les com­munes de Chal­ma­zel­Jean­sa­gnière, Champ­dieu, Ma­gneuxHaute­Rive, Montbrison, Pé­ri­gneux, Pré­cieux, Saint­Geor­gesHaute­Ville, Saint­Just­SaintRam­bert, Saint­Mar­cel­lin­enFo­rez, Saint­Tho­mas­la­Garde et Veau­chette.

D’ILLUS­TRA­TION PHO­TO

TRÈS HAUT DÉ­BIT. Les tra­vaux de des­serte du ré­seau ont dé­jà dé­bu­té.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.