Un ser­vice ci­vique mu­ni­ci­pal a été créé

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Pays Forézien -

Le conseil mu­ni­ci­pal du lun­di 4 juillet a dé­bu­té avec le fu­tur sché­ma dé­par­te­men­tal de co­opé­ra­tion in­ter­com­mu­nale (SDCI) et la créa­tion de l’éta­blis­se­ment pu­blic Fo­rez­Est pour le­quel le maire Jean­Pierre Taite a de­man­dé l’ap­pro­ba­tion du pé­ri­mètre.

L’op­po­si­tion s’est éle­vée contre par les voix de Jo­hann Ce­sa ­ « manque de co­hé­rence, ci­toyens éloi­gnés des dé­ci­sions, au­cune lé­gi­ti­mi­té dé­mo­cra­tique » ­ et So­phie Ro­bert ­ « hausse fis­cale, pe­tites com­munes plus du tout re­pré­sen­tées, risque d’une aug­men­ta­tion de la dette ». La dé­li­bé­ra­tion a été adop­tée mal­gré cinq voix contre.

Un ju­ry pour re­cru­ter vingt can­di­dats

Autre dos­sier im­por­tant, la créa­tion d’un ser­vice ci­vique com­mu­nal « afin de trans­mettre les va­leurs de la Ré­pu­blique à la jeu­nesse », dixit le maire. Ce ser­vice s’adres­se­ra à vingt jeunes âgés de 16 à 21 ans. Ils re­ce­vront une bourse de 500 pour fi­nan­cer une for­ma­tion, le per­mis de conduire, une ins­crip­tion sco­laire… en échange de 80 heures de tra­vail au ser­vice de la Ville ou d’une as­so­cia­tion. Le lan­ce­ment de la cam­pagne de re­cru­te­ment au­ra lieu fin août avec un ju­ry de sé­lec­tion pla­cé sous la tu­telle de la po­li­tique de la ville (M. Pe­rez au 06.62.00.89.69). « Cette gra­ti­fi­ca­tion au bout est une fausse bonne idée. Ce doit être to­ta­le­ment bé­né­vole », a re­gret­té Charles Per­rot (FN). Dé­li­bé­ra­tion adop­tée avec deux abs­ten­tions fron­tistes.

Le re­cru­te­ment d’agents sup­plé­men­taires (entre douze et vingt) pour le Scoop mu­sic tour (lire page pré­cé­dente) du 13 juillet a sou­le­vé plu­sieurs ques­tions. « Ce se­ra l’unique concert de cet été (ce­lui de Cu­blize étant an­nu­lé, N.D.L.R.) et on at­tend plus de spec­ta­teurs. D’autre part, les me­sures de sé­cu­ri­té sont plus éle­vées », a ex­pli­qué JeanPierre Taite.

« Quel coût réel pour la ville ? Ce sont des de­niers pu­blics qui fi­nancent une so­cié­té pri­vée », a sou­li­gné Jo­han Ce­sa. Et le maire de ré­tor­quer : « C’est la même dé­marche que pour Scènes­en­Fo­rez quand on sub­ven­tionne la sai­son cultu­relle pour payer des ar­tistes qui viennent à Feurs. » Charles Per­rot a de­man­dé « pour­quoi pas une en­trée à 1 ? » « Im­pos­sible car le ca­chet des ar­tistes ne se­rait plus du tout le même et le coût du spec­tacle non plus, a ré­pli­qué le maire. Nous or­ga­ni­sons le concert to­ta­le­ment gra­tuit le plus im­por­tant de la ré­gion. » « Gra­tuit pour tous sauf pour les Fo­ré­ziens à tra­vers leurs im­pôts », a as­sé­né So­phie Ro­bert (FN).

Une dé­li­bé­ra­tion pour une sub­ven­tion de 4.000 ac­cor­dée à la bou­lan­ge­rie La­tour a été qua­li­fiée de « concur­rence dé­loyale » par Charles Per­rot tan­dis que celle 122.000 at­tri­buée à l’Ogec pour les frais des élèves en écoles pri­vées a été ju­gée « bien au­des­sus de la loi » par Jo­hann Ce­sa.

En­fin, l’en­fouis­se­ment des lignes aé­riennes (té­lé­com­mu­ni­ca­tion et éclai­rage), bou­le­vard de l’hip­po­drome, (de la rue Gal­lié­ni au car­re­four de la Bois­son­nette) a été va­li­dé « pour évi­ter de re­faire deux fois l’en­ro­bé des trot­toirs », se­lon l’ad­joint Paul Triomphe.

Le coût du Scoop Mu­sic Tour fait dé­bat

ES­THÉ­TIQUE UR­BAINE. Les câbles aé­riens qui longent le bou­le­vard de l’hip­po­drome vont dis­pa­raître.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.