Avant le bais­ser de ri­deau

Le fes­ti­val d’Avi­gnon vient tout juste de dé­bu­ter. Il met­tra en avant une créa­tion de La Co­mé­die de Saint-Étienne qui dé­mé­na­ge­ra la sai­son pro­chaine.

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Par Ici Les Sorties - Ju­lien Gar­don

Mar­di 12 juillet, la Ci­té des Papes met­tra en avant Trucks­tops, une créa­tion du di­rec­teur de La Co­mé­die de Saint­Étienne, Ar­naud Meu­nier, et de Lot Ve­ke­mans, une au­teure néer­lan­daise. Il s’agit de l’une des cinq pro­duc­tions du Centre dra­ma­tique na­tio­nal (CDN) dont la sai­son dé­bu­te­ra en sep­tembre par la re­pré­sen­ta­tion de Parce qu’ils

ont, une créa­tion col­lec­tive de la pro­mo­tion 27 de l’école su­pé­rieure d’art dra­ma­tique de La Co­mé­die.

Une école qui cette an­née sou­haite pro­mou­voir l’éga­li­té des chances en ou­vrant sa classe pré­pa­ra­toire à cinq étu­diants qui « n’ont pas les moyens de se payer des cours » re­cru­tés sur dos­sier et se­lon des cri­tères so­ ciaux. Un moyen d’ou­vrir un peu plus en­core la struc­ture au plus grand nombre, le leit­mo­tiv du CDN sté­pha­nois.

Pour ce­la, la pro­gram­ma­tion pri­vi­lé­gie le tra­vail avec des au­teurs vi­vants, en par­tant du prin­cipe que « c’est avec le théâtre d’au­jourd’hui que l’on peut tou­cher les gens ». Vingt­quatre au­teurs vi­vants in­ter­vien­dront tout au long de la sai­son, avec no­tam­ment Par­de­là

les mar­ron­niers de Jean­Mi­chel Ribes, Je crois en un seul dieu par le di­rec­teur, Ar­naud Meu­nier, et Ste­fa­no Mas­si­ni et avec Ra­chi­da Brak­ni ou en­core Mac

beth quand même de Jean­Paul De­lore. En dé­but d’an­née 2017,

Nau­fra­gé(s), la pro­duc­tion d’une com­pa­gnie bré­si­lienne en ré­si­dence, per­met­tra de voir évo­luer sur la scène de L’Usine un an­cien élève de l’école de La Co­mé­die, Gas­pard Li­be­relle.

Une sai­son riche en spec­tacles au cours de la­quelle le CDN stéph­naois en­tend s’ou­vrir plus en­core vers le pu­blic ado­les­cent avec Mon fric, Big da­ta, ou en­core Les Four­be­ries de Sca­pin, qui ver­ra évo­luer le co­mé­dien De­nis La­vant.

« Et main­te­nant » ?

Pour le reste, La Co­mé­die en­tend pour­suivre ses ac­tions de pro­mo­tion du théâtre en met­tant en place des ac­tions ar­tis­tiques et cultu­relles en lien avec le pu­blic, no­tam­ment avec des ate­liers heb­do­ma­daires de pra­tique théâ­trale pour les en­fants âgés de 8 à 11 ans. Des stages

pa­rents/en­fants sont éga­le­ment en­vi­sa­gés, tout comme la pour­suite du pro­jet « Et main­te­nant ».

Ce der­nier, né à la suite des évé­ne­ments de jan­vier 2015, est des­ti­né « aux jeunes très éloi­gnés so­cia­le­ment et/ou géo­gra­phi­que­ment de lieux de la créa­tion. Des ate­liers per­met­tront d’in­ven­ter un temps fort pour la pre­mière sai­son de La Co­mé­die. » Où com­ment s’ou­vrir avant la fer­me­ture.

« Tou­cher les gens avec le théâtre d’au­jourd’hui »

PHO­TOS : ED ALCOCK

CAM­PAGNE. Comme la sai­son der­nière, La Co­mé­die de Saint-Étienne a fait ap­pel à Ed Alcock pour faire la pro­mo­tion de l’exer­cice 2016/2017. Pour ré­pondre à un fa­meux ar­ticle qua­li­fiant la ville comme « la ca­pi­tale des tau­dis », il a, en par­te­na­riat avec l’Eh­pad, mis des mo­dèles en si­tua­tion dans le quar­tier de la plaine Achille.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.