Joël Awich ar­rive mais La­wrence Wright ne re­vien­dra pas

Mont­bri­son a trou­vé un ac­cord avec un pi­vot afri­cain. Quen­tin Laurent, lui, s’en va

Le Pays Roannais (Montbrison) - - La Une -

Le Bas­ket club de Mont­bri­son (BCM) a of­fi­cia­li­sé la si­gna­ture de « sa pre­mière re­crue étran­gère de l’in­ter­sai­son ». Le pi­vot ke­nyan Joël Awich (2 m 01, 23 ans) sort de l’uni­ver­si­té amé­ri­caine de Ca­li­for­nia Po­ly­tech­nic. L’Amé­ri­cain La­wrence Wright, lui, ne re­vien­dra pas dans le Fo­rez alors que Quen­tin Laurent va re­joindre Ardres en Na­tio­nale 3.

Même s’il n’était pas par­ti­cu­liè­re­ment in­quiet, Guillaume Pons res­pire un peu mieux et tous les sup­por­ters du Bas­ket club de Mont­bri­son (BCM) avec lui… Le club de Na­tio­nale 2 a of­fi­cia­li­sé en dé­but de se­maine l’ar­ri­vée d’un pre­mier étran­ger, en la per­sonne de Joël Awich.

Com­plé­men­taire de Jean Veillet

Né à Nai­ro­bi, ce joueur de 23 ans et de 2 m 01 a vé­cu 8 ans au Ke­nya avant de re­joindre sa grand­mère à Ge­nève, en Suisse, puis de ral­lier les États­Unis où vit tou­jours sa fa­mille, dans le Min­ne­so­ta. C’est avec sa mère, an­cienne joueuse de l’équipe na­tio­nale du Ke­nya, qu’il a dé­cou­vert et ap­pris les bases du bas­ket­ball. Joël Awich a ef­fec­tué son cur­sus uni­ver­si­taire à la fa­cul­té de Ca­li­for­nia po­ly­tech­nic, ap­pe­lée « Cal po­ly ».

Poste 5/4, « to­nique, mo­bile et ath­lé­tique, Joël pos­sède les ca­rac­té­ris­tiques des pi­vots amé­ri­cains qui ont réus­si, par le pas­sé, à briller dans les di­vi­sions in­fé­rieures des cham­pion­nats fran­çais », es­time le BCM qui a je­té son dé­vo­lu sur un roo­kie qui va connaître sa pre­mière ex­pé­rience pro­fes­sion­nelle en Eu­rope dans le Fo­rez. « In­tense en dé­fense, il est ca­pable of­fen­si­ve­ment de jouer dos au cercle mais éga­le­ment de s’écar­ter pour ti­rer de l’ex­té­rieur, es­time Guillaume Pons As­so­cié à Jean Veillet, ils se­ront, je pense, très com­plé­men­taires dans la ra­quette. »

Trop d’in­cer­ti­tudes au­tour de La­wrence Wright

Cette troi­sième re­crue es­ti­vale (après Jo­ris Ba­do et Ju­lien Pe­ti­teau) n’est pas la der­nière car l’en­traî­neur fo­ré­zien sou­haite en­core fi­na­li­ser deux ar­ri­vées. No­tam­ment de­puis que la dé­ci­sion a été prise de ne pas pour­suivre l’aven­ture avec La­wrence Wright. Le ta­lent de l’Amé­ri­cain n’est pas en cause. Ar­ri­vé l’an der­nier, il s’était gra­ve­ment bles­sé fin mars der­nier. Opé­ré d’une rup­ture des li­ga­ments croi­sés, il ne de­vait pas pou­voir re­jouer avant oc­tobre pro­chain. Sans cer­ti­tude sur sa ca­pa­ci­té à re­ve­nir à son meilleur ni­veau. Beau­coup trop ris­qué pour le BCM, qui dé­bu­te­ra sa sai­son mi­sep­tembre.

En­fin, Quen­tin Laurent est ve­nu s’ajou­ter à la liste des par­tants. « N’ayant pas pu par­ve­nir à un ac­cord com­mun en vue de la sai­son pro­chaine dans les dé­lais im­par­tis et im­po­sés par le BCM », le jeune me­neur de jeu (22 ans, 1 m 75), for­mé au club et na­tif de Mont­bri­son, va re­joindre le Bas­ket club Ardres (BCA). La for­ma­tion du Pas­deCa­lais a été ré­tro­gra­dée de Na­tio­nale 2 la sai­son pas­sée et dé­marre un nou­veau cha­pitre avec un nou­vel en­traî­neur, Fa­bien Des­fa­chelles, an­cien coach des Es­poirs du… BCM (Bas­ket club ma­ri­time Gra­ve­lines­Dun­kerque). Quen­tin Laurent ne se­ra pas (trop) per­du…

RE­CRUE. Joël Awich se­ra le pre­mier joueur ke­nyan du BCM.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.