« Je n’ai pas pro­vo­qué l’écla­te­ment du Pays-de-Saint-Bon­net »

Mise au point du sé­na­teur Ber­nard Four­nier, mis en cause dans le pro­jet du fu­tur SDCI

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Vie Départementale - Ro­dolphe Mon­ta­gnier

Confron­té à ce qu’il qua­li­fie de « dés­in­for­ma­tion et de ru­meurs in­fon­dées », le sé­na­teur Ber­nard Four­nier, qui est aus­si pre­mier ad­joint de Saint-Nizier-de-For­nas et conseiller com­mu­nau­taire du Pays-de-SaintBon­net-le-Châ­teau (CCPSBC), a ju­gé né­ces­saire de faire une mise au point. Il as­sure qu’il n’a ja­mais ten­ter d’in­fluer sur le fu­tur sché­ma de coo­pé­ra­tion in­ter­com­mu­nale (SDCI).

Pour n’im­porte quel édile, ce se­rait un coup de gueule mais pour un sage comme lui, ins­tal­lé sous les ors du pa­lais du Luxem­bourg de­puis bien­tôt deux dé­cen­nies, c’est une simple mise au point.

« J’ai été mis de­vant le fait ac­com­pli »

Calme mais ferme à la fois, Ber­nard Four­nier af­firme que « con­trai­re­ment à ce qui s’est dit et s’est même écrit, je ne suis ja­mais al­lé trou­ver le pré­fet de la Loire (Fa­bien Su­dry, pré­dé­ces­seur d’Évence Ri­chard, nom­mé le 2 mars der­nier, N.D.L.R.) pour que la com­mune de Saint­Nizier­de For­nas, où je suis par ailleurs pre­mier ad­joint, soit in­té­grée à SaintÉ­tienne Mé­tro­pole. Pour être to­ta­le­ment trans­pa­rent, pour­suit l’élu, je dois même dire que j’ai re­çu un ap­pel deux ou trois jours avant que ne soient dé­voi­lées les op­tions pro­po­sées alors que j’étais au Conseil de l’Eu­rope. On m’a dit que c’était le pré­fet de la Loire et que c’était urgent. Il vou­lait me pré­ve­nir de ses choix pour le fu­tur sché­ma dé­par­te­men­tal de coo­pé­ra­tion in­ter­com­mu­nale (SDCI). J’ai ap­pris ce jour­là quel sort était ré­ser­vé à Saint­Nizier mais il ne m’a pas de­man­dé ce que je pen­sais. Il m’a mis de­vant le fait ac­com­pli. »

Si Ber­nard Four­nier a sou­hai­té don­ner sa ver­sion, c’est qu’il s’es­time mis en cause par ceux qui s’op­posent à l’op­tion re­te­nue par la pré­fec­ture de la Loire d’étendre le pé­ri­mè­ tre de la com­mu­nau­té ur­baine sté­pha­noise, no­tam­ment à quatre com­munes de la com­mu­nau­té de com­munes du Pays­deSaint­Bon­net­le­Châ­teau (Aboën, Ro­zier­Cô­tesd’Au­rec, Saint­Mau­rice­ en­Gour­gois et Saint­Nizier­de­For­nas, les onze autres de­vant re­joindre la com­mu­nau­té d’ag­glo­mé­ra­tion Loire­Fo­rez), pour consti­tuer un éta­blis­se­ment pu­blic de coo­pé­ra­tion in­ter­com­mu­nal (EPCI) de 53 com­munes et près de 403.000 ha­bi­tants.

« De la fo­lie douce de tout bou­le­ver­ser »

Le sé­na­teur, qui est aus­si conseiller com­mu­nau­taire, cite un seul nom, ce­lui de la maire d’Aboën, An­nie Gré­goire, parce qu’« elle a dif­fu­sé un do­cu­ment où elle pré­tend que je suis in­ter­ve­nu » mais il ne fait au­cun doute qu’Iwan Mayet, pré­sident d’une com­mu­nau­té de com­munes du Pays­de­Saint­Bon­net­le­Châ­teau (CCPSBC), au­jourd’hui promise à la dis­pa­ri­tion, an­cien maire de Saint­Mau­rice­enGour­gois (où il est tou­jours membre du conseil mu­ni­ci­pal) et an­cien conseiller gé­né­ral, est aus­si vi­sé.

Mais Ber­nard Four­nier va plus loin. Ce­lui qui a pré­si­dé la CCPSBC pen­dant plu­sieurs an­nées es­time que « c’est de la fo­lie douce de tout bou­le­ver­ser. Il y a des cen­taines d’em­plois sur ce ter­ri­toire, nous avons dé­pen­sé des cen­taines de mil­liers d’eu­ros pour créer un ci­né­ma, une crèche hal­te­gar­de­rie, 500 km de sen­tiers ba­li­sés, un fes­ti­val de mu­sique ba­roque, un parc ré­si­den­tiel de loi­sirs… Il y avait des so­lu­tions pour que cette com­mu­nau­té de com­munes per­siste. D’abord, ce n’est pas vrai que la loi NOTRe nous oblige à dis­pa­raître : une dé­ro­ga­tion était pos­sible avec toutes les com­munes en zone mon­tagne. En­suite, il au­rait fal­lu se tour­ner vers Cra­ponne­sur­Ar­zon en Haute­Loire et SaintAn­thème dans le Puy­deDôme. Un pro­jet avait été ini­tié par le pas­sé mais là, le dia­logue a été éta­bli trop tard. »

En­fin, comme s’il fal­lait qu’il se jus­ti­fie en­core, Ber­nard Four­nier pré­cise que « le conseil mu­ni­ci­pal de Saint­Nizier­de­For­nas a vo­té contre la pro­po­si­tion de sché­ma dé­par­te­men­tal de coo­pé­ra­tion in­ter­com­mu­nal pré­sen­té par le pré­fet de la Loire ».

IN­TER­COM­MU­NA­LI­TÉ. Ber­nard Four­nier dé­plore la dis­pa­ri­tion pro­gram­mée de la com­mu­nau­té de com­munes du Pays-deSaint-Bon­net-le-Châ­teau qu’il a pré­si­dée pen­dant dix-huit ans.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.