Le ci­né­ma cris­tal­lise l’op­po­si­tion

Une heure et de­mie de dé­bats avant la pause es­ti­vale

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Montbrison - Ro­dolphe Mon­ta­gnier ro­dolphe.mon­ta­gnier@cen­tre­france.com

Hor­mis les op­po­si­tions de prin­cipe de Nor­bert Thizy (Front na­tio­nal) sur plu­sieurs dos­siers, la séance du 6 juillet der­nier a été as­sez calme. Seul vé­ri­table point d’achop­pe­ment, une par­ti­ci­pa­tion de 150.000 € aux tra­vaux d’ac­ces­si­bi­li­té du fu­tur ci­né­ma Rex.

Le scé­na­rio était presque écrit à l’avance. Après sept dos­siers adop­tés, en grande ma­jo­ri­té, à l’una­ni­mi­té (lire ci­des­sous) lors du conseil mu­ni­ci­pal du 6 juillet der­nier, les po­si­tions des dif­fé­rents camps se sont cris­pées au­tour de la par­ti­ci­pa­tion fi­nan­cière de la Ville sur les tra­vaux de mise en ac­ces­si­bi­li­té du ci­né­ma Rex qui sort ac­tuel­le­ment de terre, aux Jac­quins.

« En­fin sor­tir de ce dos­sier »

Im­pos­sible pour Li­liane Faure et ses sou­tiens de lais­ser pas­ser sans dé­bat une sub­ven­tion de 150.000 € pro­po­sée pour la SAS Rex afin de « com­pen­ser les sur­coûts liés aux tra­vaux d’ac­ces­si­bi­li­té en­ga­gés sur le nou­veau bâ­ti­ment » qui abri­te­ra cinq salles. Bien en­ten­du, le chef de file de l’op­po­si­tion n’était pas contre l’amé­lio­ra­tion du confort des per­sonnes à mo­bi­li­té ré­duite (PMR) mais la re­pré­sen­tante de la liste « Mont­bri­son­Moingt, proche, ac­tive, in­no­vant » a fait part de son « éton­ne­ment », rap­pe­lant « qu’il s’agit d’un équi­pe­ment pri­vé et non de la Ville. La fac­ture s’alour­dit pour les Mont­bri­son­nais après les coûts liés au par­king, au par­vis… Nous vo­te­rons pour mal­gré tout parce qu’il faut en­fin sor­tir de ce dos­sier », a conclu l’an­cien maire au­quel son suc­ces­seur a im­mé­dia­te­ment ré­pon­du.

« Vous nous donnez des le­çons sur la fac­ture alors que je vous rap­pelle que dans le pro­jet que vous et votre équipe dé­fen­diez, les sommes an­non­cées l’étaient sans fau­teuils et sans écrans. In fine, ce bâ­ti­ment ap­par­tien­dra à la Ville (au terme d’un bail em­phy­téo­tique de 50 ans, N.D.L.R.) alors que nous res­tons sur l’en­ve­loppe de deux millions d’eu­ros an­non­cée pour le Rex dont un mil­lion a été en­ga­gé sur le pré­cé­dent man­dat par votre équipe avant l’ar­rêt du pro­jet car la Ville ne pou­vait pas sup­por­ter un coût de six millions. » Et le maire d’ajou­ter que ce pro­jet a per­mis d’ob­te­nir « des re­cettes en plus avec la taxe d’amé­na­ge­ment (qui s’ap­plique lors du dé­pôt d’un per­mis de cons­truire, N.D.L.R.) qui de­vrait rap­por­ter « plus de 100.000 € ». Le dos­sier a été adop­té avec une voix contre, celle de Nor­bert Thizy (Front na­tio­nal).

Ce der­nier conseil avant la pause es­ti­vale a aus­si per­mis d’abor­der l’étude que va me­ner l’agence d’ur­ba­nisme Épures sur l’ave­nir du site Gé­gé, à Moingt, la par­ti­ci­pa­tion fi­nan­cière (53.280 €) de Loire­Fo­rez aux tra­vaux d’amé­na­ge­ment de la place Eu­gène­Baune de­vant la mé­dia­thèque, le fu­tur sché­ma dé­par­te­men­tal de coo­pé­ra­tion in­ter­com­mu­nal (SDCI), adop­té avec les voix de l’op­po­si­tion, Li­liane Faure es­ti­mant que « la vie de nos ha­bi­tants est de­ve­nue in­ter­com­mu­nale » ou en­core la par­ti­ci­pa­tion du Sy­pem aux tra­vaux de ré­fec­tion de tran­chée qu’il fau­dra réa­li­ser ave­nue Al­sace­Lor­raine.

Ré­fec­tion de tran­chée ave­nue Al­sace-Lor­raine

L’op­po­si­tion s’est abs­te­nue sur ce der­nier dos­sier qui « mé­rite une ap­proche glo­bale et sur le­quel il n’y a pas eu de dé­bat », a ex­pli­qué Li­liane Faure avant que Ch­ris­tophe Ba­zile ne lui rap­pelle qu’elle en avait pris connais­sance lors d’une pré­cé­dente com­mis­sion voi­rie.

En­fin, ren­dez­vous a été fixé au 19 sep­tembre pour le conseil de ren­trée.

CI­NÉ­MA. Le fu­tur Rex de­vrait ou­vrir ses portes fin 2016.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.