La tra­gé­die de la ba­taille de la Somme

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Montbrisonnais -

Dans le cadre des com­mé­mo­ra­tions na­tio­nales du cen­te­naire de la ba­taille de la Somme en 1916, la confé­rence don­née le 3 juillet par l’his­to­rien mont­bri­son­nais Pas­cal Cham­bon a re­tra­cé les grands mo­ments de cette tra­gé­die hu­maine. ques. Mal­gré cela, l’ar­tille­rie al­le­mande avait pro­vo­qué le dé­sastre avec 19.240 fan­tas­sins bri­tan­niques tués en douze heures. Et en cinq mois de com­bat de juillet à no­vembre 1916, les sol­dats bri­tan­niques et fran­çais n’avaient pro­gres­sé que de 12 ki­lo­mètres au Nord de la Somme et de 8 ki­lo­mètres au Sud. À cette oc­ca­sion, le char d’as­saut, sur­nom­mé « tank » pour bluf­fer l’en­ne­mi, avait fait son ap­pa­ri­tion chez les Al­liés.

L’en­fer de « la boue de la Somme »

La suite de la confé­rence a été consa­crée aux écri­vains­sol­dats bri­tan­niques dans l’en­fer de cette ba­taille bap­ti­sée « la boue de la Somme ».

À l’is­sue de la confé­rence Pas­cal Cham­bon a dé­di­ca­cé son der­nier ou­vrage, Pi­car­die ­ Les ci­ca­trices de la Grande Guerre (23 édi­tions Sut­ton, 2015).

19.240 fan­tas­sins bri­tan­niques tués en 12 heures

PAS­CAL CHAM­BON. L’his­to­rien mont­bri­son­nais a su faire naître de l’émotion de la grande tra­gé­die hu­maine de la ba­taille de la Somme.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.