Et si vous dan­siez tout l’été ?

Le ca­si­no Joa ouvre son dan­ce­floor tout l’été à des ini­tia­tions et à des soi­rées

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Pays De Saint-galmier - Sé­go­lène Per­ret se­go­lene.per­ret@cen­tre­france.com

Sal­sa, rock, tan­go, mu­siques ac­tuelles… Ini­tia­tions et soi­rées gra­tuites sont pro­po­sées toute l’an­née, y com­pris cet été, au ca­si­no mon­tron­dais.

Le ca­si­no Joa est « en­tré dans la danse » il y a main­te­nant quelques an­nées. « Nous pro­po­sons des soi­rées la­ti­no de­puis trois ans, confirme Na­tha­ly Du­four, res­pon­sable mar­ke­ting et com­mu­ni­ca­tion. Nous sommes même de­ve­nus ré­fé­rents sur le dé­par­te­ment de la Loire avec des soi­rées tous les ven­dre­dis et le fes­ti­val Joa­la­ti­na. » Sal­sa, ba­cha­ta ou ki­zom­ba, à cha­cun sa danse pré­fé­rée, les soi­rées du ven­dre­di soir com­men­çant tou­jours par une ini­tia­tion, sui­vie d’un mix la­ti­no.

Le fes­ti­val Joa­la­ti­no, lui, a été or­ga­ni­sé pour la pre­mière fois avec suc­cès du 30 juin au 2 juillet. Avec en­vi­ron 3.000 per­sonnes sur les trois jour­nées, les ama­teurs de danses la­ti­no ont été nom­breux à suivre les dif­fé­rents work­shop (ate­liers) et à as­sis­ter à des concerts live, avant d’al­ler se dé­han­cher sur le dan­ce­floor jus­qu’au bout de la nuit.

Des ini­tia­tions au rock’n’roll avec Mouss

Fort de cet en­goue­ment du pu­blic, le ca­si­no a ou­vert sa piste à d’autres genres comme le rock et le tan­go. Cet été, deux ren­dez­vous rock & swing sont au pro­gramme les 24 juillet et 21 août dès 15 heures. Ils dé­bu­ te­ront avec une ini­tia­tion pro­po­sée par Mouss Ha­mou­di, pro­fes­seur ex­pé­ri­men­té à la tête de l’école de danse Mouss Club, à Saint­Étienne. L’après­mi­di se pour­sui­vra par un mix swing jus­qu’à 19 h 30.

Un apé­ro tan­go di­manche 31 juillet

À la fin du mois de juillet, un air d’Amé­rique du Sud souf­fle­ra sur l’éta­blis­se­ment à l’oc­ca­sion de l’apé­ro tan­go du di­manche 31 juillet, de 17 à 21 heures.

Quant aux soi­rées club­bing du sa­me­di soir, « nous ac­cueillons jus­qu’à 300 per­sonnes », se ré­jouit Na­tha­ly Du­four. Avec son pro­gramme d’ani­ma­tions, le ca­si­no Joa cherche à « cas­ser l’image tra­di­tion­nelle du ca­si­no ». Loin d’être uni­que­ment un simple es­pace de jeux, la res­pon­sable mar­ke­ting et com­mu­ni­ca­tion du 3e opé­ra­teur de ca­ si­no en France (der­rière les groupes Bar­rière et Par­touche) met en avant la vo­lon­té de l’éta­blis­se­ment d’être un com­plexe de loi­sirs à part en­tière : bow­ling, soi­rées à thème, re­trans­mis­sion de matches de football, for­mule bras­se­rie, concerts, thés dan­sants, an­ni­ver­saires d’en­fants… « Toutes les gé­né­ra­tions peuvent ve­nir se di­ver­tir, et pas seule­ment en jouant ». Sans ou­blier la danse !

3.000 per­sonnes à la pre­mière édi­tion du fes­ti­val Joa­la­ti­no

PHO­TO : CA­SI­NO JOA

FES­TI­VAL. La pre­mière édi­tion du fes­ti­val Joa­la­ti­no, du 30 juin au 2 juillet der­niers, a ac­cueilli quelque 3.000 ama­teurs de danse la­ti­no pen­dant trois jours.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.