Crou­pier de père en fils

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Vie Départementale -

mon mé­tier à mon fils est un grand sou­ve­nir. »

C’est à Saint­Gal­mier, en 1896, puis à Mon­trond­les­Bains, de 1987 à 1989, que Ch­ris­tian Pré­die­ri a dé­bu­té sa car­rière. À l’époque, les deux ca­si­nos li­gé­riens étaient bien dif­fé­rents des éta­blis­se­ments qui existent au­jourd’hui dans les deux com­munes de la plaine du Fo­rez.

« Un mé­tier ar­tis­tique »

Car­ry­le­Rouet, Nice ou en­core En­ghien, il passe par plu­sieurs ca­si­nos avant de re­trou­ver Mon­trond­les­Bains en 1999. Gra­vis­sant les éche­lons pe­tit à pe­tit, il n’of­fi­cie plus der­rière les tables mais reste pas­sion­né par sa pro­fes­sion : « C’est un mé­tier ar­tis­tique qui donne beau­coup de jouis­sance ; c’est un mé­tier fan­tas­tique. »

MON­TROND. Ch­ris­tian Pré­die­ri a re­joint le ca­si­no Joa en 1999.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.