200 can­di­dats pour de­ve­nir ré­ser­viste de­puis le 14 juillet

200 Li­gé­riens ont can­di­da­té de­puis le 14 juillet

Le Pays Roannais (Montbrison) - - La Une - Jean-Fran­çois Ver­net jean-fran­cois.ver­net@cen­tre­france.com

Les ré­cents at­ten­tats sur­ve­nus sur le ter­ri­toire na­tio­nal ont en­traî­né une vague de can­di­da­tures pour re­joindre les rangs de la ré­serve opé­ra­tion­nelle de la gen­dar­me­rie. La Loire n’échappe pas à ce phé­no­mène…

Le bud­get al­loué à la ré­serve mi­li­taire pour le dé­par­te­ment de la Loire per­met­tait à la gen­dar­me­rie dé­par­te­men­tale de pou­voir comp­ter sur 233 ré­ser­vistes (62 sur l’ar­ron­dis­se­ment de Mont­bri­son).

De­puis la vague d’at­ten­tats per­pé­trés en France et no­tam­ment ce­lui de Nice, le 14 juillet der­nier, ce chiffre n’est plus d’ac­tua­li­té et se­ra ra­pi­de­ment dé­pas­sé. Pas moins de deux cents can­di­da­tures ont été en­re­gis­trées en une quin­zaine de jours. Pour le lieu­te­nant­co­lo­nel Phi­lippe Trin­ck­quel, com­man­dant en se­cond, « on est sur un élan très im­por­tant suite à ces évé­ne­ments dra­ma­tiques. Il va fal­loir for­mer ces gens­là à tra­vers les Pré­pa­ra­tions mi­li­taires de gen­dar­me­rie (PMG) et avoir les moyens de les équi­per », an­non­cet­il. La gen­dar­me­rie a même dé­ci­dé de re­pous­ser de 30 à 40 ans l’âge li­mite pour de­ve­nir ré­ser­viste. Il existe en réa­li­té deux « po­pu­la­tions » de ré­ser­vistes, comme le dé­ve­loppe le lieu­te­nant­co­lo­nel Trin­ck­quel : « Ceux qui ont por­té l’uni­forme par le pas­sé, à sa­voir les sous­of­fi­ciers et gen­darmes ad­joints vo­lon­taires, qui re­pré­sentent un tiers des ré­ser­vistes. Quand on les re­crute, ils ont entre 50 et 55 ans. Et puis il y a les ci­vils, qui ont tou­jours été at­ti­rés par l’uni­vers de la gen­dar­me­rie et qui ont les ap­ti­tudes phy­siques et men­tales pour in­té­grer les rangs. » Tous types de mis­sions sont confiés à ces gen­darmes ré­ser­vistes, une fois l’uni­forme re­vê­tu. Du ren­fort aux uni­tés ter­ri­to­riales à la sé­cu­ri­té rou­tière en pas­sant par la pré­ven­tion dans les écoles. « On n’hé­site pas à uti­li­ser les ca­pa­ci­tés de cer­ tains pour leur pro­po­ser des mis­sions à part. On a par exemple un chef d’en­tre­prise dans le ci­vil qui est spé­cia­li­sé dans l’in­tel­li­gence éco­no­mique chez nous. Il met en garde des chefs d’en­tre­prises face à d’éven­tuels dan­gers qu’ils pour­raient ren­con­trer. Ce pa­nel de ré­ser­vistes, c’est un bras­sage de la po­pu­la­tion fran­çaise. » La bar­rière de l’âge est en re­vanche par­fois in­fran­chis­sable, comme le ra­conte le lieu­te­nant­co­lo­nel Trin­ck­quel : « Un homme de 79 ans m’a de­man­dé comment il pou­vait se rendre utile. On a été obli­gés de le re­mer­cier. »

Un homme de 79 ans vou­lait in­té­grer la ré­serve

ÉPREUVE. Une Pré­pa­ra­tion mi­li­taire de gen­dar­me­rie doit être réus­sie pour re­joindre la ré­serve opé­ra­tion­nelle.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.