Le tour de France aé­rien rem­por­té par un jeune Fo­ré­zien

Le Pays Roannais (Montbrison) - - La Une - Jean-Mi­chel Daf­faud

« J’étais tel­le­ment sur­pris et ému que je n’ai pu dire un mot à l’énon­cé du ré­sul­tat, com­mente Vla­di­mir Pus­tel­nik suite à sa vic­toire lors du 59e Hop tour jeunes pi­lotes (HTJP) 2016. J’étais le se­cond plus jeune des concur­rents (il fal­lait avoir 18 ans et Vla­di­mir les avait de­puis dé­but juin, N.D.L.R.). Les plus âgés avaient 24 ans et étaient bien plus ex­pé­ri­men­tés que moi. De plus, cer­tains étaient is­sus d’aé­ro­clubs pres­ti­gieux (Air France, Das­sault, Peu­geot…) alors que le mien (l’Aé­ro­club du Fo­rez, N.D.L.R.) pré­sen­tait un can­di­dat pour la pre­mière fois. »

Moins de com­pé­ti­tion, plus de convivialité

Vla­di­mir a en­core la tête dans le ciel quand il évoque le dé­rou­le­ment de l’épreuve sur deux se­maines et six étapes. « Ces der­nières an­nées, le rè­gle­ment a chan­gé. Les or­ga­ni­sa­teurs ont vou­lu amoin­drir l’es­prit de « cham­pion­nite » à tout prix et don­ner plus d’im­por­tance à la per­son­na­li­té des pi­lotes. Ces der­niers, outre les épreuves, théo­riques en salle et pra­tiques en vol, de­vaient don­ner une belle image de l’aéronautique au­près du pu­blic, des spon­sors et des pro­fes­sion­nels en pré­sen­tant leur pas­sion et leurs avions.

De plus, il n’y avait pas de clas­se­ments in­ter­mé­diaires au fil des étapes. On ne sa­vait pas du tout si on était dans le groupe de tête des 44 pi­lotes en­ga­gés et il a fal­lu res­ter mo­ti­vé jus­qu’au bout. Ce­la a eu pour consé­quence de res­ter un groupe très sou­dé dans le­quel il n’y avait pas de clan. »

Bien évi­dem­ment, Vla­di­mir Pus­tel­nik tient à re­mer­cier tous ceux qui l’ont sou­te­nu de­puis qu’il a com­men­cé à se for­mer au pi­lo­tage : ses pa­rents, ses ins­truc­teurs, le pré­sident de l’ACF, Ro­land Chaize, et tout le club qui lui ont per­mis de vo­ler sur un de leurs ap­pa­reils (DR 400). Main­te­nant, place aux va­cances avant d’in­té­grer une classe pré­pa­ra­toire à Gre­noble pour pos­tu­ler au concours d’en­trée à l’école de l’Ar­mée de l’air à Sa­lon­de­Pro­vence avec pour but de de­ve­nir of­fi­cier et pi­lote de chasse.

Une belle pro­mo­tion pour l’avia­tion lo­cale

« C’est vrai­ment un grand hon­neur pour nous et une belle sa­tis­fac­tion, a com­men­té Ro­land Chaize. C’est la pre­mière fois en 56 ans qu’un Li­gé­rien l’em­porte. D’ailleurs, je crois que par le pas­sé, la Loire n’avait eu qu’un ou deux pi­lotes sé­lec­tion­nés pour par­ti­ci­per à ce tour. C’est dire la grande per­for­mance de Vla­di­mir qui prouve qu’un pe­tit club peut for­mer avec suc­cès des jeunes s’ils sont très dé­ter­mi­nés. Ce­la va nous mo­ti­ver pour conti­nuer de for­mer au Bre­vet d’ini­tia­tion aéronautique (BIA) les col­lé­giens et ly­céens des éta­blis­se­ments lo­caux. »

PO­DIUM. Le pi­lote li­gé­rien a rem­por­té le tro­phée de la pro­mo­tion Guy­ne­mer.

RÉUS­SITE. Vla­di­mir Pus­tel­nik a été un ma­gni­fique am­bas­sa­deur pour son club et son dé­par­te­ment.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.