Pre­mier ro­man pour Ma­rie-Ch­ris­tine Belz

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Portes Du Forez -

Ar­ri­vée en 2011 à SaintCy­prien, Ma­rie­Ch­ris­tine Belz a, de­puis son plus jeune âge, ai­mé écrire. Peut­être in­fluen­cée par sa mère qui s’adon­nait à cet exercice en com­po­sant no­tam­ment des poèmes.

Il y a un an, elle s’est lan­cée dans la ré­dac­tion d’un ro­man qui n’est pas sor­ti de son or­di­na­teur. Jus­qu’au jour où, sur les conseils de son ma­ri, elle dé­cide de pu­blier son ou­vrage. « Ce­la n’a pas été fa­cile car les mai­sons d’édi­tion clas­siques ne sont pas fa­ciles d’ac­cès pour les dé­bu­tants et les coûts sont im­por­tants, confie­t­elle. J’ai donc dû cher­cher ailleurs. J’ai op­té pour Édi­livre qui pro­pose des contrats moins oné­reux pour les au­teurs avec no­tam­ment des im­pres­sions à la de­mande et qui as­sure un sui­vi in­té­res­sant avec une re­lec­ture et des cor­rec­tions de pro­fes­sion­nels. » Son ro­man, Ou­blie moi et vis ta vie, blié dé­but juillet. a été pu­

Une suite à ve­nir

Ce­lui­ci, du genre po­li­cier ro­ma­nesque, s’ap­puie sur des per­son­nages et une in­trigue qui donnent en­vie de s’éva­der. Il s’ins­crit dans un cadre réel avec des ré­fé­rences ac­tuelles et de vraies va­leurs. Cet ou­vrage, qui se ter­mine en point de sus­pen­sion, laisse en­tre­voir une suite… qui fe­ra l’ob­jet d’un deuxième ou­vrage qui de­vrait sor­tir l’an­née pro­chaine « L’écri­ture est pra­ti­que­ment ter­mi­née », an­nonce l’au­teur qui a re­çu des pre­mières cri­tiques en­cou­ra­geantes.

Dé­jà ac­tive grâce à son blog (ou­blie­moiet­vis­ta­vie.blog­spot.fr) et une page Fa­ce­book®, Ma­rieCh­ris­tine Belz en­vi­sage de faire connaître son ro­man en par­ti­ci­pant à des ma­ni­fes­ta­tions lit­té­raires.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.