À l’ori­gine du Mu­sée de la pou­pée

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Vie Départementale -

Né à Pon­toise en 1859, Édouard-Al­fred Mar­tel a vé­cu une quin­zaine d’an­nées à Saint-Tho­mas-la-Garde, pour y fi­nir sa vie en com­pa­gnie de son épouse. Ils ne sont pas ar­ri­vés là par ha­sard, puisque la fa­mille de celle-ci y avait des at­taches, Mme Mar­tel étant la soeur de Mme Émile Rey­mond, le glo­rieux sé­na­teur-avia­teur dé­cé­dé lors de la guerre de 14. Mme Aline Mar­tel, née de Lau­nay, sui­vait sou­vent son époux, mais ne des­cen­dait ja­mais avec lui. « Ja­mais mon ma­ri n’au­rait to­lé­ré que je m’ex­pose avec lui au dan­ger, di­sai­telle. Je me suis conten­tée de l’ac­com­pa­gner et de l’at­tendre à la sor­tie des gouffres. Si vous aviez vu dans quel état il re­mon­tait… Un vé­ri­table égou­tier ! » De ses nom­breux voyages à tra­vers la France, l’Eu­rope voire le monde en com­pa­gnie de son illustre époux, elle a ra­me­né de nom­breux sou­ve­nirs, dont des pou­pées, qu’elle af­fec­tion­nait plus par­ti­cu­liè­re­ment. Après sa mort, ses hé­ri­tières en ont fait don à la Ville de Mont­bri­son, ce qui a per­mis par la suite de lan­cer le Mu­sée de la pou­pée.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.