Un veilleur de nuit as­sas­si­né à mains nues

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Faits Divers - Justice -

Un homme de 56 ans est dé­cé­dé di­manche 15 août, au foyer Clair­vivre­Wo­gens­cky, dans le quar­tier du Crêt­de­Roc, à Saint­Étienne. La vic­time, veilleur de nuit char­gé de l’ac­cueil dans ce foyer pour jeunes tra­vailleurs, a été tuée à mains nues aux alen­tours de 23 heures. Il au­rait no­tam­ment suc­com­bé à des coups de poings. C’est un autre veilleur, lui­même bles­sé, qui a ap­pe­lé les se­cours, aler­té par les bruits d’une al­ter­ca­tion. L’au­teur pré­su­mé des coups mor­tels, un homme d’une ving­taine d’an­nées ré­si­dant dans le foyer, Fran­çais d’ori­gine gua­de­lou­péenne, a été im­mé­dia­te­ment in­ter­pel­lé et pla­cé en garde à vue. Do­mi­ci­lié en Seine­Saint­De­nis de­puis plu­sieurs an­nées, il s’ap­prê­tait à pas­ser sa deuxième nuit consé­cu­tive dans l’éta­blis­se­ment sté­pha­nois. Son ca­sier ju­di­ciaire est vierge mais il a dé­jà eu af­faire au juge des en­fants par le pas­sé. Il a été hos­pi­ta­li­sé sous contrainte aux ur­gences psy­chia­triques du CHU de Saint­Étienne. Les ana­lyses toxi­co­lo­giques ef­fec­tuées sur l’au­teur pré­su­mé des faits ont mon­tré l’ab­sence de consom­ma­tion ré­cente d’al­cool et de stu­pé­fiants. L’en­quête se pour­suit avec l’au­di­tion de té­moins et l’ex­ploi­ta­tion de la vi­déo­sur­veillance de l’éta­blis­se­ment. Une cel­lule de sou­tien psy­cho­lo­gique pour les sa­la­riés et les ré­si­dents a été sol­li­ci­tée par la di­rec­tion du foyer Clair­vivre­Wo­gens­cky.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.