La cul­ture a un nou­veau bas­tion

Après une pre­mière an­née réus­sie, le Châ­teau du Ro­zier va lan­cer une deuxième sai­son cultu­relle

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Forez Est - Ju­lien Gar­don

Avec un taux de rem­plis­sage im­por­tant, le site fo­ré­zien a fait une en­trée réus­sie dans le pay­sage cultu­rel lo­cal.

Pour sa deuxième sai­son, le Châ­teau du Ro­zier ac­cueille­ra le 15 oc­tobre pro­chain un concert du Rhi­noJazz(s) fes­ti­val. Une belle re­con­nais­sance pour Clé­ment Ter­rade et son tra­vail. « Se­lon moi, ce­la “va­lide” le lieu. C’est une marque de confiance de la part des or­ga­ni­sa­teurs de pro­gram­mer un concert ici, par­mi plu­sieurs autres grandes salles. » Un signe que la struc­ture fo­ré­zienne s’est in­té­grée dans le pay­sage cultu­rel lo­cal après une an­née seule­ment d’exer­cice. Une an­née pro­bante, d’ailleurs. « Pour moi, le bi­lan est sa­tis­fai­sant car le taux de rem­plis­sage moyen se si­tue entre 70 et 80 %. » Avec près de 6.500 spec­ta­teurs cu­mu­lés, le pu­blic était au ren­dez­vous. Tous les pu­blics puisque le site pro­pose des con­certs mais aus­si du théâtre et des spec­tacles jeune pu­blic.

« Les pièces de théâtre ont qua­si­ment toutes af­fi­ché com­ plet, ain­si que les spec­tacles pour les en­fants. Les gens étaient contents de pou­voir pas­ser un mo­ment ici en fa­mille. » Pour ce qui est des con­certs, la salle a son­né creux pour cer­tains d’entre eux, avec seule­ment une ving­taine de per­sonnes pour 180 places pos­sibles. « Ça peut ar­ri­ver de pas­ser au tra­vers mais ce n’est ja­mais ca­tas­tro­phique », phi­lo­sophe le maître des lieux qui se ser­vi­ra de cette pre­mière an­née « vrai­ment en­cou­ra­geante » pour « af­fi­ner les choses afin d’avoir plus de ré­gu­la­ri­té, plu­tôt que des soi­rées à 100 % de rem­plis­sage et d’autres à 20 ou 30 %. Car dans le pre­mier cas, je dois re­fu­ser du monde et ça ne fait ja­mais plai­sir. » Mais d’une ma­ nière gé­né­rale, cette pre­mière sai­son l’« en­cou­rage à pro­po­ser des choses plus poin­tues », plu­tôt que de mi­ser sur la quan­ti­té. « La pre­mière an­née, je me suis dit qu’il fal­lait mettre le pa­quet et faire de nom­breuses dates. Mais l’an pro­chain, leur nombre se­ra plus ré­duit. »

Mise en place d’un sys­tème d’abon­ne­ment

Néan­moins, le Châ­teau du Ro­zier abri­te­ra une cin­quan­taine de spec­tacles, soit un par se­maine, sans comp­ter les sco­laires et les ren­dez­vous avec les as­so­cia­tions lo­cales comme la MJC ou l’école de mu­sique. Tout en es­pé­rant fi­dé­li­ser un peu plus en­core un pu­blic d’ha­bi­tués, via une carte d’abon­ne­ment qui per­met­tra d’ob­te­nir toute l’an­née des ré­duc­tions sur les spec­tacles.

« À 15 € la carte, celle­ci se­ra amor­tie au bout de trois ou quatre spec­tacles », es­time Clé­ment Ter­rade qui conti­nue­ra d’ou­vrir le site les ven­dre­dis soirs à l’heure de l’apé­ri­tif avec, la plu­part du temps, des con­certs gra­tuits, « tou­jours dans l’op­tique de pro­po­ser du conte­nu aux vi­si­teurs ». Des vi­si­teurs qui doivent « se sen­tir bien dans ce lieu, afin qu’ils re­viennent ». La pre­mière an­née semble les avoir dé­jà convain­cus.

Près de 6.500 spec­ta­teurs pour la pre­mière sai­son

SCÈNE. Clé­ment Ter­rade en­tend pour­suivre sa po­li­tique de pro­gram­ma­tion de groupes lo­caux.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.