Une ré­serve pour op­ti­mi­ser l’eau

Une re­te­nue de sto­ckage d’eau d’une ca­pa­ci­té de 170.000 m3 va voir le jour d’ici la fin de l’an­née

Le Pays Roannais (Montbrison) - - La Une - Jean-Fran­çois Ver­net jean-fran­cois.ver­net@cen­tre­france.com

CHAMP­DIEU. Une re­te­nue de sto­ckage d’eau de 170.000 m3 est en train de voir le jour à l’ini­tia­tive du Syn­di­cat mixte d’ir­ri­ga­tion et de mise en va­leur du Fo­rez.

EF­FI­CA­CI­TÉ. La dé­marche a pour but d’op­ti­mi­ser l’usage de l’eau du ca­nal du Fo­rez (pho­to) et évi­ter qu’une par­tie de cette pro­duc­tion ne soit gas­pillée dans les ruis­seaux.

Lan­cés de­puis la fin du mois de juin, les tra­vaux de réa­li­sa­tion de la re­te­nue de sto­ckage d’eau de Ville­roi, à Champ­dieu, de­vraient s’ache­ver d’ici la fin de l’an­née. L’ob­jec­tif : per­mettre aux agri­cul­teurs d’op­ti­mi­ser l’usage de l’eau du ca­nal du Fo­rez.

Le chan­tier est re­la­ti­ve­ment spec­ta­cu­laire. De­puis la fin du mois de juin, les trac­to­pelles s’af­fairent vers le lieu­dit Ville­roi, à Champ­dieu, pour construire la fu­ture re­te­nue de sto­ckage d’eau, à l’ini­tia­tive du Syn­di­cat mixte d’ir­ri­ga­tion et de mise en va­leur du Fo­rez (Smif ).

Une struc­ture dont la ca­pa­ci­té de sto­ckage maxi­mum avoi­si­ne­ra les 170.000 m3. « La mise en eau doit pou­voir se faire avant l’hi­ver. Le ter­ras­se­ment doit être ter­mi­né avant les grosses pluies d’au­tomne. Ce nou­vel ou­til ai­de­ra à main­te­nir une agri­cul­ture de qua­li­té dans la plaine du Fo­rez », an­nonce Alain Lau­ren­don, pré­sident du Smif.

Cette re­te­nue d’eau per­met­tra de dé­con­nec­ter l’ali­men­ta­tion du pé­ri­mètre d’ir­ri­ga­tion de l’As­so­cia­tion syn­di­cale au­to­ri­sée (ASA) de Champ­dieu pen­dant des phases d’étiage et de ré­cu­pé­rer des ex­cès d’eau. Créée en jan­vier 2013 pour me­ner à bien le pro­jet de pas­sage en as­per­sion d’un sec­teur ini­tia­le­ment ir­ri­gué par gra­vi­té, cette as­so­cia­tion re­groupe 80 pro­prié­taires fon­ciers et in­ter­vient sur un pé­ri­mètre élar­gi sur cinq com­munes : Champ­dieu, Sa­vi­gneux et une par­tie de Saint­Pauld’Uzore, Cha­lain­d’Uzore et Mor­nand­en­Fo­rez.

Deux jours pour ar­ri­ver de Grangent à Champ­dieu

L’idée de base de ce pro­jet est clai­re­ment d’op­ti­mi­ser l’usage de l’eau. « Elle met deux jours pour ar­ri­ver jus­qu’à Champ­dieu quand elle part de Grangent, dé­taille Yves Ogier, pré­sident de l’ASA de Champ­dieu. Lors­qu’il fait très chaud et que les agri­cul­teurs doivent ar­ro­ser, les vannes du bar­rage sont ou­vertes. Tout le long du ca­nal du Fo­rez, il y a des vannes de dé­charge au­to­ma­tique qui per­mettent qu’il ne dé­borde pas. Cette eau, qui était jus­qu’à pré­sent re­ver­sée dans des ruis­seaux, se­ra en­voyée dans cette ré­serve tam­pon. On pour­ra ain­si uti­li­ser de l’eau qui au­rait été per­due. » Les dé­ver­se­ments ex­cé­den­taires se­ront consi­dé­ra­ble­ment ré­duits. Aus­si, lors des tra­vaux d’hi­ver réa­li­sés sur le ca­nal du Fo­rez, les agri­cul­teurs pour­ront uti­li­ser cette ré­serve pour abreu­ver leurs bêtes.

Autre avan­tage non né­gli­geable, l’eau jus­qu’ici pom­pée dans le ca­nal par les pro­prié­taires de l’ASA de Champ­dieu ali­men­te­ra Feurs en eau po­table avec un risque de pé­nu­rie en­core ré­duit et elle se di­ri­ge­ra tou­jours vers les Monts d’Uzore.

L’eau re­ver­sée dans les ruis­seaux se­ra dé­sor­mais sto­ckée dans la ré­serve

CHAN­TIER. Lan­cés à la fin du mois de juin, les tra­vaux de ter­ras­se­ment se­ront ter­mi­nés d’ici oc­tobre.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.