En­fants gâ­tés

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Zapping - Fré­dé­ric Tho­mas­son Rédacteur en chef

Les JO quit­te­ront Co­pa­ca­ba­na di­manche. La mois­son fran­çaise de mé­dailles de­vrait se si­tuer entre celles de Londres et de Pé­kin. Mais plus que le nombre de bre­loques, on ju­ge­ra sur­tout le com­por­te­ment de nos dif­fé­rentes dé­lé­ga­tions. À ce jeu-là, le fias­co le plus re­ten­tis­sant res­te­ra ce­lui du ten­nis fran­çais. En une se­maine, nos re­pré­sen­tants et re­pré­sen­tantes ont été en des­sous de tout. Sur le plan spor­tif, seul l’ir­ré­pro­chable Mon­fils a fait illu­sion en simple. Les équipes de double, pour­tant par­mi les meilleures de la pla­nète, ont été bat­tues par des for­ma­tions clas­sées au-de­là de la 30e place mon­diale. Cô­té court, zé­ro poin­té. Cô­té jar­din, en re­vanche, les psy­cho­drames n’ont pas man­qué. Un im­bro­glio ves­ti­men­taire tout d’abord, la paire Mla­de­no­vic-Gar­cia réus­sis­sant l’ex­ploit de se pré­sen­ter avec des te­nues non conformes. C’est en­suite Ali­zé Cor­net qui s’est illus­trée en ré­pri­man­dant un ra­mas­seur de balles qui ne lui ap­por­tait pas sa ser­viette as­sez vite. Et que dire de la fibre olym­pique de Be­noît Paire, « content de quit­ter un tour­noi où il n’y avait pas de points, pas d’argent à ga­gner ». Dans ces condi­tions, pour­quoi a-t-il ac­cep­té la sé­lec­tion ? La ques­tion peut être re­tour­née à sa fé­dé­ra­tion : de­vant l’in­di­vi­dua­lisme bien connu de l’in­té­res­sé, pour­quoi l’a-t-elle sé­lec­tion­né ? Quand on voit la dé­cep­tion d’un Djo­ko­vic, ef­fon­dré après une dé­faite qui le pri­ve­ra à ja­mais du seul titre qui manque à son in­croyable pal­ma­rès, ou la mo­ti­va­tion des Mur­ray et Na­dal, une autre ques­tion vient à l’es­prit pour To­kyo 2020 : fau­dra-t-il of­frir, au frais du contri­buable, de nou­velles va­cances olym­piques à ces en­fants beau­coup trop gâ­tés ?

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.