« Quand on tire le feu d’ar­ti­fice, on se dit qu’on a ga­gné »

IN­DIS­PEN­SABLES CO­MI­TÉS DES FÊTES Le co­mi­té de Lé­zi­gneux pré­pare sa fête pa­tro­nale, les 3 et 4 sep­tembre

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Vie Départementale L'actu - Jean-Fran­çois Ver­net jean-fran­cois.ver­net@cen­tre­france.om

Le co­mi­té des fêtes de Lé­zi­gneux a été créé le 18 sep­tembre 1979 par Paul Mon­tagne. Trente-sept ans plus tard, l’as­so­cia­tion se porte comme un charme, por­tée par le dy­na­misme de son pré­sident de­puis 20 ans, Ch­ris­tian Blanc.

La fête pa­tro­nale re­pré­sente as­su­ré­ment l’un des grands ren­dez­vous po­pu­laires à Lé­zi­gneux. La pro­chaine, qui se tien­dra les sa­me­di 3 et di­manche 4 sep­tembre, ne dé­ro­ge­ra pas à la règle.

800 soupes pré­pa­rées par un ha­meau

Au­de­là des ha­bi­tants du vil­lage, des mil­liers de spec­ta­teurs sont at­ten­dus di­manche après­mi­di (lire en­ca­dré) pour as­sis­ter au spec­tacle gra­tuit des Frees­tyl’air, une bande de cy­clistes acro­bates en pro­ve­nance de Lans­en­Ver­cors. « Gra­tuit pour la po­pu­la­tion, mais pas pour le co­mi­té des fêtes, tient à sou­li­gner Ch­ris­tian Blanc, pré­sident de­puis 1996. On peut se per­mettre de pro­po­ser des spec­tacles d’une telle qua­li­té grâce aux di­zaines de bé­né­voles qui nous en­tourent chaque an­née », as­sure­t­il. Ain­si, plus de 800 soupes aux choux sont en moyenne pré­pa­rées chaque an­née. Spé­ci­fi­ci­té du vil­lage, ce sont les ha­bi­tants du ha­meau de Val­lan­sanges qui se charge de sa confec­tion. « Ils sont une soixan­taine à éplucher les pa­tates dès le sa­me­di ma­tin et à faire chauf­fer la soupe dans de vieilles mar­mites à l’an­cienne », sa­lue le pré­sident. Mais ces cui­si­niers d’un week­end ne sont pas les seuls à mettre la main à la pâte. Ch­ris­tian Blanc re­con­naît qu’à Lé­zi­gneux, les as­so­cia­tions ne peinent pas trop à trou­ver des bé­né­voles : « Beau­coup de per­sonnes sont res­tées au pays et y sont at­ta­chées. Elles sont donc mo­ti­vées à l’idée de faire vivre le vil­lage. » C’est de­ve­nu une tra­di­tion ; afin de re­mer­cier les bé­né­voles, une soi­rée est or­ga­ni­sée cou­rant no­vembre dans la salle des fêtes, « car il ne faut pas que la bonne vo­lon­té ne soit que dans un sens. On a un tra­vail à cô­té. C’est le cô­té convi­vial qui doit don­ner l’en­vie aux gens de re­ve­nir », clame­til. Pour lui, le rôle du co­mi­té des fêtes est es­sen­tiel. « Notre fête pa­tro­nale, c’est un mo­ment de convi­via­li­té. Nombre de Lé­zi­gnois pro­fitent de ce week­end pour in­vi­ter leur fa­mille et pas­ser un mo­ment en­semble. Les gens se dé­placent, il faut qu’on soit à la hau­teur. Le di­manche soir, quand on tire le feu d’ar­ti­fice, on se dit qu’on a ga­gné. » En plus de ce week­end fes­tif, le co­mi­té or­ga­nise deux bro­cantes, au prin­temps et à l’au­tomne (la pro­chaine au­ra lieu le 16 oc­tobre). Et de­puis vingt ans, Ch­ris­tian Blanc ne s’est pas las­sé de cette mis­sion qu’il a ac­cep­té de rem­plir. Le mois der­nier, l’en­semble du bu­reau a or­ga­ni­sé une soi­rée sur­prise en son hon­neur. Tous les an­ciens pré­si­dents et membres du co­mi­té étaient de la par­tie. « C’est le signe que les gens s’en­tendent bien », com­mente­t­il, mo­des­te­ment.

PO­PU­LAIRE. Le spec­tacle du di­manche après-mi­di at­tire des cen­taines de per­sonnes chaque an­née.

PRÉ­SIDENT. Ch­ris­tian Blanc.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.