Jules Troc­con et M. Mille en va­drouille

Un poète et un phar­ma­cien étaient de pas­sage à la foire, en 1935

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Montbrisonnais Vie Locale -

Ce ven­dre­di 18 oc­tobre 1935, Jules Troc­con, poète fo­ré­zien (voir notre édi­tion du 31 mars der­nier), dé­am­bule dans la foire de Mont­bri­son avec le phar­ma­cien Mille.

Dès l’aube, les routes de Saint­An­thème et de Saint­Étienne en­com­brées de trou­peaux, chars à bancs et ca­mions qui ont ame­né en ville, pay­sans, mar­chands de bes­tiaux, ca­me­lots… « Une foule rus­tique » em­plit la ci­té.

« Elle vient de ra­cler avec ses ongles une motte de beurre »

FOUR­NIER-NÉEL PHO­TO MAR­GUE­RITE

FOIRE AU DUVET. Il faut choi­sir le bon duvet d’oie qui fe­ra le meilleur édre­don.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.