Ma­thieu Schalk, voix des Gui­gnols et d’Eu­rope 1

Ori­gi­naire du Pi­lat, cet ar­tiste po­ly­va­lent se fait une place dans le pay­sage au­dio­vi­suel fran­çais

Le Pays Roannais (Montbrison) - - La Une - Ju­lien Gar­don

Entre la télévision, la ra­dio et les spec­tacles sur scène, l’hu­mo­riste-imi­ta­teur li­gé­rien connaît un mois de sep­tembre char­gé. Pour son plus grand plai­sir.

S’il est « mon­té à Pa­ris » de­puis plus de dix ans main­te­nant, le Li­gé­rien Ma­thieu Schalk garde de so­lides at­taches avec ses terres d’ori­gine. Il est en ef­fet ac­tuel­le­ment en train de ré­écrire son one­man show avec son « com­pa­triote » Bru­no Gac­cio. « J’ai été très in­ti­mi­dé lorsque je l’ai ren­con­tré car il a un énorme ba­gage, ra­conte le jeune hu­mo­riste. Mais on s’est très bien en­ten­dus. En tout cas, j’ai tout fait pour avoir son e­mail et pou­voir le contac­ter. »

Les Gui­gnols, « un rêve de gosse »

De la per­sé­vé­rance, il lui en a fal­lu pour connaître cette ren­trée plu­tôt char­gée. Outre ses pré­sences ré­gu­lières sur les scènes na­tio­nales et pa­ri­siennes, le jeune hu­mo­riste est en ef­fet en train de se faire une place dans le pay­sage au­dio­vi­suel fran­çais.

Voix des Gui­gnols de­puis no­vembre der­nier, il rem­pile en cette ren­trée pour la nou­velle­nou­velle ver­sion de l’émis­sion phare de Ca­nal +. « Il y a tou­jours les imi­ta­teurs his­to­riques que sont Yves Le­coq ou Da­niel Her­zog. J’in­ter­vien­drai ponc­tuel­le­ment, no­tam­ment pour les voix de Cris­tia­no Ro­nal­do, Mi­chel Cy­mès, ou en­core Em­ma­nuel Ma­cron », tout en tra­vaillant ac­tuel­le­ment les imi­ta­tions de Mi­chel Houel­le­becq et de Ted­dy Ri­ner. Il se sent à l’aise dans cet exer­cice par­ti­cu­lier, même s’il ad­met res­sen­tir « beau­coup de stress », l’émis­sion re­ve­nant en di­rect à l’an­tenne. « Ce­la de­mande une grande spon­ta­néi­té », mais il ac­com­plit « un rêve de gosse ».

En pa­ral­lèle, Ma­thieu Schalk a com­men­cé une chro­nique ré­gu­lière sur Eu­rope 1, dans la nou­velle émis­sion d’Ales­san­dra Su­blet. Un exer­cice qu’il maî­trise pour avoir tra­ vaillé pen­dant deux ans sur Ac­tiv ra­dio, « avec une su­per équipe. Mais j’ai arrêté en juin car je ne pou­vais pas tout faire », tout en étant « obli­gé de me dis­per­ser. Car si un pro­jet ca­pote, il faut pou­voir con­ti­nuer à tra­vailler. »

« Cou­sin éloi­gné » de Jean-Claude Schalk

Alors, Ma­thieu Schalk écrit éga­le­ment un nou­veau spec­tacle avec son com­plice Sa­na­ka, a un pro­jet « de grosse am­pleur » sur le web, « un mé­dia au­jourd’hui in­con­tour­nable » et fait, de­puis chez lui, des en­re­gis­tre­ments de voix off. Avec le luxe de « pou­voir sé­lec­tion­ner ce que je veux faire. J’ar­rive dans une phase où je com­mence à dire “non” à cer­taines pro­po­si­tions. Ce­la change des pe­tits bou­lots et de la ga­lère des dé­buts », es­time ce­lui pour qui « la pas­sion a tou­jours pris le des­sus sur le cô­té ma­té­riel ».

Et pour se res­sour­cer, il y a tou­jours les re­tours à Saint­Étienne et ses alen­tours, où le « cou­sin éloi­gné » de Jean­Claude Schalk aime re­ve­nir. On at­tend dé­sor­mais une imi­ta­tion du maire d’An­dré­zieux­Bou­théon.

« La pas­sion a tou­jours pris le des­sus »

RÊVE. Pour Les Gui­gnols, Ma­thieu Schalk dis­pose d’un im­por­tant ca­ta­logue de voix dont celle du dé­sor­mais ex-mi­nistre de l’Éco­no­mie, Em­ma­nuel Ma­cron.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.