Une vi­gi­lance ac­crue dans les écoles

L’ins­pec­teur d’aca­dé­mie fait le point sur la ren­trée sco­laire dans la Loire

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Vie Départementale - Sé­go­lène Per­ret se­go­lene.per­ret@cen­tre­france.com

Jean-Pierre Ba­tailler, di­rec­teur aca­dé­mique des ser­vices de l’Édu­ca­tion na­tio­nale, pré­sente les prio­ri­tés de l‘an­née sco­laire 2016-2017.

es ren­trées sco­laires se suivent mais ne se res­semblent pas. Les der­nières ont été plus agi­tées que celle de ce jeu­di 1er sep­tembre. Le temps de la mo­bi­li­sa­tion contre la ré­forme des rythmes sco­laires à Saint­Mé­dard­en­Fo­rez, en 2014, semble presque loin, tout comme celles contre des fer­me­tures de classes ou contre la ré­forme du col­lège de l’an der­nier ; ré­forme qui entre en vi­gueur dès à pré­sent dans une ap­pa­rente dou­ceur. que dans le pri­vé. Si les chiffres réels ne se­ront connus que dans quelques jours, il n’y a pas d’in­quié­tude pour le mo­ment. Les don­nées des l’In­see (Ins­ti­tut na­tio­nal de la sta­tis­tique et des études éco­no­miques) pré­disent une sta­bi­li­té dans la Loire sur quatre ou cinq ans. Il y a tou­te­fois quelques mou­ve­ments au sein du dé­par­te­ment et on s’at­tend à une hausse dans quelques écoles du centre de SaintÉ­tienne et du centre de la Loire : un peu à Montbrison mais sur­tout dans la pé­ri­phé­rie nord de SaintÉ­tienne, comme à Sor­biers, La Ta­lau­dière, Veauche, Saint­Gal­mier, SaintHéand ou Saint­Ro­mainle­Puy. Ce sont des sec­teurs as­sez dy­na­mi­ ques même si ces aug­men­ta­tions d’ef­fec­tifs ne sont pas for­cé­ment du­rables. »

« Il y a eu cinq fer­me­tures et dix­sept ou­ver­tures de classes dans le dé­par­te­ment, au mois de juin. Cer­taines ou­ver­tures ne sont tou­te­fois pas obli­ga­toi­re­ment pé­rennes car les fluc­tua­tions de po­pu­la­tion ne sont pas très nettes. Au­jourd’hui, on at­tend les ef­fec­tifs conso­li­dés pour faire les ajus­te­ments de der­nière mi­nute. »

« La sé­cu­ri­té est l’une des prio­ri­tés im­por­tantes de la ren­trée. De nou­velles me­sures sont prises dès cette ren­trée dans tous les éta­blis­se­ments sco­laires (écoles ma­ter­nelles et élé­men­taires, col­lèges, ly­cées). Il y au­ra tou­jours trois exer­cices par an, mais avec une nou­veau­té cette an­née, un exer­cice at­ten­tat­in­tru­sion. La rec­trice nous a de­man­dé de l’ef­fec­tuer avant les congés d’au­tomne. Nous tra­vaillons avec les dif­fé­rents ser­vices de l’État (pré­fec­ture, po­lice, gen­dar­me­rie, pom­piers…). Ces exer­cices nous per­met­tront de ti­rer les en­sei­gne­ments de nos forces et de nos in­suf­fi­sances.

Les chefs d’éta­blis­se­ments ont re­çu des consignes très strictes sur les points de vi­gi­lance et ils doivent faire en sorte que tout le monde soit in­for­mé (élèves, en­sei­gnants, pa­rents et per­son­nels). Il faut for­mer les en­sei­gnants et les élèves mais aus­si ras­su­rer. Un ef­fort de com­mu­ni­ca­tion doit être fait entre les dif­fé­rents ser­vices. »

Il est de­man­dé d’avoir un contrôle très strict des en­trées et des fer­me­tures de portes. Il doit y avoir une sur­veillance ac­crue des abords des écoles et il faut évi­ter les re­grou­pe­ments de­vant les éta­blis­se­ments sco­laires.

Cha­cun se doit aus­si de res­pec­ter une dis­ci­pline in­di­vi­duelle. Nous avons un tra­vail de sen­si­bi­li­sa­tion à réa­li­ser au­près des élèves et des fa­milles afin que cha­cun garde à l’es­prit que cer­taines pré­cau­tions doivent être prises, même si nous de­vons aus­si les ras­su­rer. Il faut trou­ver un bon équi­libre et faire preuve de dis­cer­ne­ment. Il ne faut pas in­quié­ter les en­fants de ma­ter­nelle par exemple, mais trou­ver des moyens pour les pro­té­ger. « La pre­mière prio­ri­té est la réus­site de tous, y com­pris des élèves les plus fra­giles, à la­quelle s’ajoute le com­bat contre les in­éga­li­tés so­ciales et ter­ri­to­riales. Il faut aus­si lut­ter contre le dé­cro­chage sco­laire et ap­prendre aux élèves le vivre en­semble. Il y a des va­leurs ré­pu­bli­caines à trans­mettre. Il faut une école exi­geante, équi­table et bien­veillante. »

Pour per­mettre aux en­sei­gnants de se for­mer, nous avons en­ri­chi nos rem­pla­ce­ments avec treize postes sup­plé­men­taires créés cette an­née. Ils se­ront 269 à pou­voir in­ter­ve­nir dans les écoles ma­ter­nelles et élé­men­taires pour pal­lier l’ab­sence d’en­sei­gnants. Ces nou­veaux pro­grammes ré­pon­daient à des at­tentes ex­pri­mées par les en­sei­gnants. Un ef­fort im­por­tant leur est de­man­dé, d’où l’obli­ga­tion pour nous de les for­mer et de les ac­com­pa­gner. »

Un nou­vel exer­cice at­ten­ta­tin­tru­sion avant la Tous­saint

DES SEC­TEURS DY­NA­MIQUES. « La pé­ri­phé­rie nord de Saint-Étienne (Sor­biers, La Ta­lau­dière, Veauche, Saint-Gal­mier, Saint-Héand ou Saint-Ro­main-le-Puy) est la plus dy­na­mique du dé­par­te­ment de la Loire », note l’ins­pec­teur d’aca­dé­mie Jean-Pierre Ba­tailler.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.