Le sport vrai­ment dans tous ses états

La ve­nue de To­ny Par­ker, ven­dre­di, sym­bo­lise les ef­forts de la ville en ma­tière de pra­tique spor­tive

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Portes Du Forez - Ju­lien Gar­don

Un très gros in­ves­tis­se­ment a été réa­li­sé ces der­nières an­nées par la ville pour per­mettre aux jeunes et aux as­so­cia­tions de pra­ti­quer de nom­breuses dis­ci­plines.

an­née 2016 au­ra va­li­dé la po­li­tique spor­tive mise en place à Veauche. Après le Tour de l’Ave­nir en août dans les rues de la ville, l’Eu­ro U11 de foot­ball en juin au stade Iré­née Laurent, la ve­nue de la star mon­diale de bas­ket, To­ny Par­ker (lire éga­le­ment page 3), ce week­end au com­plexe mul­ti­sports, ponc­tue une sé­rie d’« op­por­tu­ni­tés que nous avons sai­sies », es­time Mo­nique Gi­rar­don, une maire heu­reuse rien qu’en ima­gi­nant de jeunes Veau­chois ren­con­trer leur idole. es­prit d’équipe » sont pour l’élue des va­leurs vé­hi­cu­lées par le sport. Tous les sports. Ain­si, les ef­forts mu­ni­ci­paux se sont por­tés sur des aires per­met­tant la pra­tique de nom­breuses dis­ci­plines : le foot­ball au stade Iré­née­Laurent, le ten­nis sur les courts des Loges, dont cer­tains ont été cou­verts, et... de mul­tiple sports dans le com­plexe mul­ti­sports. Sans ou­blier les ré­no­va­tions du gym­nase Re­néSan­toire, de la salle de gym de la Ci­té et du bou­lo­drome JoBar­dol­let.

Au to­tal, l’in­ves­tis­se­ment mu­ni­ci­pal at­teint près de 10 mil­lions d’eu­ros en huit ans, tan­dis que les coûts de fonc­tion­ne­ment ont plus que dou­blé de­ puis 2010. « Il s’agit d’un effort fi­nan­cier sur la du­rée, pour­suit l’édile veau­choise. Mais à terme, les bé­né­fi­ciaires de ces in­fra­struc­tures au­ront en­vie de re­don­ner ce qu’ils ont re­çu en s’im­pli­quant dans la vie lo­cale et spor­tive. »

« De nou­velles as­so­cia­tions ont vu le jour »

Les pre­miers chiffres montrent dé­jà une pro­gres­sion glo­bale et im­por­tante des ef­fec­tifs (sco­laires et as­so­cia­tifs) de l’ordre de 65 % entre 2010 et 2015. La mu­ni­ci­pa­li­té es­time en ef­fet que le nombre de pra­ti­quants est pas­sé dans cette pé­riode de 2.812 à 4.647 spor­tifs, dont cer­tains s’adonnent à de nou­velles dis­ci­plines. « Des as­so­cia­tions ont vu le jour, comme le Siam boxing, le ten­nis de table, ou en­core les Cîmes veau­choises... »

L’es­ca­lade peut en ef­fet être dé­sor­mais pra­ti­quée à Veauche, à l’en­droit même où To­ny Par­ ker ten­te­ra des shoots ven­dre­di après­mi­di. Par ailleurs, un autre sport s’est dé­ve­lop­pé, l’ul­ti­mate, dont une sec­tion spor­té­tudes vient de voir le jour. Quant aux pe­tits, les TAP (temps d’ac­ti­vi­té pé­ri­sco­laire) leur per­mettent de dé­cou­vrir des sports dans de bonnes condi­tions puis de s’ins­crire dans les as­so­cia­tions...

« Des pro­blèmes de cré­neaux dis­po­nibles »

Inau­gu­ré en août 2013 et si­tué à cô­té du col­lège, le com­plexe spor­tif où vien­dra la star in­ter­na­tio­nale re­groupe toutes les in­fra­struc­tures d’ac­cueil liées à l’en­fance et à la jeu­nesse. Outre l’es­ca­lade, on peut par exemple y pra­ti­quer le hand­ball ou en­core le bad­min­ton, tan­dis que des amé­na­ge­ments ex­té­rieurs ont éga­le­ment été réa­li­sés. Ce qui n’était qu’un gym­nase et un do­jo est de­ve­nu un site de 6.000 m2, où de nou­velles pro­blé­ma­tiques se sont fait jour, comme une forte de­mande d’uti­li­sa­tion. « Dé­sor­mais, nous avons des sou­cis de cré­neaux dis­po­nibles », sou­rit Mo­nique Gi­rar­don.

Près de 10 mil­lions d’eu­ros d’in­ves­tis­se­ment

STADE. À Ire­née Laurent, un nou­veau ter­rain syn­thé­tique jouxte le ter­rain en herbe. L’éclai­rage et les ves­tiaires ont été re­faits à neuf.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.