« Veau­chois en pé­ril » ne désarme pas

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Portes Du Forez -

Le col­lec­tif « Veau­chois en pé­ril », créé il y a un an suite au pro­jet de créa­tion de la ZAC des Mu­rons 2, a ré­col­té 800 si­gna­tures (soit 10 % de la po­pu­la­tion veau­choise) contre le pro­jet in­ter­com­mu­nal, dont 70 % de ri­ve­rains.

Cette le­vée de bou­cliers s’ex­plique par la proxi­mi­té de la zone de l’aé­ro­port Saint­Étienne/Loire, de l’en­tre­prise SNF clas­sée Se­ve­so 2, du ré­seau SNCF, d’une pro­chaine ins­tal­la­tion d’une an­tenne Free et d’un agran­dis­se­ment de la zone des Loges. ments sup­plé­men­taires, com­pren­dra aus­si l’im­plan­ta­tion d’une en­tre­prise de tra­vaux pu­blics ayant une ac­ti­vi­té de concas­sage. « En con­sé­quence, il y au­ra du bruit, de la pous­sière et un flot de poids lourds très im­por­tant, s’in­quiètent les ri­ve­rains du col­lec­tif. D’après les pre­miers cal­culs d’ex­ploi­ta­tion, pour 10.000 tonnes an­nuelles de concas­sage, le tra­fic se­rait de 1.100 ca­mions par an avec une charge moyenne de 18 tonnes cha­cun ». Et les membres de « Veau­chois en pé­ril » de pour­suivre : « En dé­pit de nos in­vi­ta­tions ré­pé­tées aux élus, et après deux réunions pu­bliques et un si­mu­lacre d’ate­lier, force est de consta­ter que nos dé­marches sont res­tées lettre morte. Ces réunions de concer­ta­tion n’apportent que très peu d’élé­ments et lors de la der­nière, il nous a été in­di­qué que ce­la se fe­ra dans tous les cas. Sur la fai­sa­bi­li­té fi­nan­cière de ce pro­jet, en rai­son de l’ex­plo­sion de la com­mu­nau­té de com­munes du Pays de Saint­Gal­mier (CCPSG) et de la créa­tion de Forez Est, un cour­rier a été ex­pé­dié, sans ré­ponse à ce jour ».

Une in­quié­tude gran­dis­sante

Pour les ri­ve­rains, la cir­cu­la­tion des vé­hi­cules à tra­vers les pa­villons va être en aug­men­ta­tion et l’in­quié­tude est gran­dis­sante pour la sé­cu­ri­té des ci­toyens. Comme un très grand nombre de Veau­chois, ils ont choi­si la com­mune pour sa si­tua­tion géo­gra­phique at­trayante, entre ville et cam­pagne, à proxi­mi­té à l’ac­cès de l’au­to­route A 72. Même avec un coeur vert au centre de la zone des Mû­rons 2, les contraintes et nui­sances des grandes ag­glo­mé­ra­tions semblent dif­fi­ciles à ac­cep­ter pour les ri­ve­rains.

La crainte de bruit et d’un tra­fic dense de poids lourds

ZAC MÛ­RONS 2. Les ri­ve­rains res­tent dans l’at­tente de ré­ponses.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.