Florent Tis­sot : « Ma voix n’est plus prise en compte »

Un conseiller mu­ni­ci­pal dé­lé­gué a dé­mis­sion­né. Il ex­plique ce qui a mo­ti­vé sa dé­ci­sion

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Portes Du Forez L'actu -

Conseiller mu­ni­ci­pal, Florent Tis­sot vient de dé­mis­sion­ner non sans avoir ef­fec­tué les der­niers pré­pa­ra­tifs de ren­trée concer­nant les as­so­cia­tions spor­tives de la ville.

La re­mise de sa dé­mis­sion est ef­fec­tive de­puis le 31 août. Florent Tis­sot avait dans sa dé­lé­ga­tion la vie lo­cale et le ju­me­lage.

Pour ex­pli­quer son choix de quit­ter le con­seil mu­ni­ci­pal veau­chois, l’an­cien élu dé­clare : « Je me re­tire en toute hu­mi­li­té, ma dé­ci­sion est as­su­mée d’une ma­nière in­di­vi­duelle et je ne pré­tends à rien. »

« Le fonc­tion­ne­ment touche ses li­mites »

Il ajoute : « Après avoir pris note sur la ma­nière de mettre en place le pro­jet mu­ni­ci­pal lors des élec­tions, j’ai pris acte sur la forme du sys­tème de fonc­tion­ne­ment qui touche ses li­mites. Sur le fond, les po­si­tions ne sont plus conformes à la ligne de conduite, ma voix n’est plus prise en compte. De ce fait, j’ai de­man­dé le re­trait de mes fonc­tions et de mes in­dem­ni­tés. »

Sa dé­mis­sion ac­tée en con­seil d’ad­joints lun­di 5 sep­tembre, Florent Tis­sot tient à re­mer­cier les com­mis­sions et ser­vices mu­ni­ci­paux qui ont oeu­vré avec lui pen­dant ces trente der­niers mois.

Après avoir pris un temps par­tiel dans son tra­vail pro­fes­sion­nel dans le mé­di­co­so­cial afin d’as­su­mer ses res­pon­sa­bi­li­tés mu­ni­ci­pales, cette prise de dé­ci­sion est dif­fi­cile et montre la va­leur de son en­ga­ge­ment.

DÉ­MIS­SION. Florent Tis­sot quitte l’équipe mu­ni­ci­pale.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.