Un peu d’hu­ma­ni­té, c’est pos­sible

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Zapping -

Quel ac­cueil pour les mi­grants ? La ques­tion élec­trise le dé­bat pré­élec­to­ral en France à quelques mois de la pré­si­den­tielle. Sa­rah Bros­set, an­cienne conseillère mu­ni­ci­pale de Roanne, dé­plore l’ar­ri­vée an­non­cée de mi­grants à Saint-De­nis-de-Ca­banne, où un centre de va­cances du co­mi­té d’en­tre­prise d’EDF de­vrait être ré­qui­si­tion­né afin d’as­su­rer l’ac­cueil d’une cen­taine de mi­grants de la « jungle » de Ca­lais. « Je de­mande aux élus de gauche et de droite qui sou­tiennent cette po­li­tique mi­gra­toire de­puis des an­nées, d’hé­ber­ger ces clan­des­tins chez eux et à leurs frais, plu­tôt que de les im­po­ser à la po­pu­la­tion qui ne de­mande qu’à vivre se­rei­ne­ment. » Les termes ont été soi­gneu­se­ment choi­sis, his­toire d’at­ti­ser en­core un peu plus la haine et les pas­sions. Des « clan­des­tins » ? Non, il s’agit de mi­grants, des hommes, des femmes et des en­fants qui ont été obli­gés de quit­ter leur pays où la guerre fait rage. « Une po­pu­la­tion qui ne de­mande qu’à vivre se­rei­ne­ment » ? Se­rei­ne­ment ou égoïs­te­ment ? Tous les ha­bi­tants de cette pe­tite com­mune du Roan­nais pensent-ils comme l’an­cienne élue fron­tiste ? Je n’ose le croire. La pro­blé­ma­tique de l’ac­cueil des mi­grants de Ca­lais est dé­li­cate, certes. Mais la pro­blé­ma­tique ca­lai­sienne l’est tout au­tant et il est urgent de trou­ver des so­lu­tions. À Boën-sur-Li­gnon, où l’an­cien hô­pi­tal a été ré­qui­si­tion­né en 2014 pour ac­cueillir les de­man­deurs d’asile de la ré­gion, les bé­né­voles de l’as­so­cia­tion Pierre Val­do, mais éga­le­ment un grand nombre d’ha­bi­tants, ont su leur ou­vrir les bras (lire aus­si en page 17) et per­mettre une co­ha­bi­ta­tion se­reine. La preuve qu’avec un peu d’hu­ma­ni­té, c’est pos­sible.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.