Ma­nuelles ou mé­ca­niques ?

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Vie Départementale -

À Tre­lins, la Cave des vi­gne­rons fo­ré­ziens a op­té de­puis plu­sieurs an­nées pour les vendanges mé­ca­niques. « Avec les moyens ac­tuels, la ma­chine n’abîme pas le rai­sin », es­time An­dré Pa­tard, dont la co­opé­ra­tive gère 75 hec­tares. Une sur­face im­por­tante à ré­col­ter, sans main-d’oeuvre donc, mais aus­si avec des sou­cis en moins. « La ven­dange mé­ca­nique coûte deux fois moins cher et il y a beau­coup moins d’ad­mi­nis­tra­tif à gé­rer. » Mais quelques bé­mols : « Ce que je re­grette c’est que, au­pa­ra­vant, nous fai­sions tra­vailler des gens du coin. » Pour Gilles Bon­ne­foy, le ven­dan­geur dis­pose d’autres atouts : « S’il a tra­vaillé dans des condi­tions agréables, il se­ra le meilleur am­bas­sa­deur et par­le­ra de nous et de notre vin en bien. Même si ce­la coûte trois fois plus cher, l’im­pact est im­por­tant. » « S’ils sont bien re­çus, ils les ven­dan­geurs nous fe­ront de la pub ; pas la ma­chine », ac­quiesce Ja­cky Lo­gel. Pour lui comme pour la grande ma­jo­ri­té de ses confrères, les vendanges se­ront ma­nuelles « tant que nous pour­rons nous le per­mettre fi­nan­ciè­re­ment ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.