La créa­tion du mar­ché fait dé­bat

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Montbrisonnais -

Le con­seil mu­ni­ci­pal s’est réuni lun­di 19 sep­tembre.

Les élus mu­ni­ci­paux ont adop­té l'as­su­jet­tis­se­ment des lo­ge­ments va­cants à la taxe d'ha­bi­ta­tion. Sont concer­nés les lo­ge­ments in­oc­cu­pés de­puis plus de deux ans. Le but est double : faire ren­trer quelques res­sources sup­plé­men­taires dans les caisses mu­ni­ci­pales mais aus­si in­ci­ter les pro­prié­taires à louer leurs biens ou à les ré­ha­bi­li­ter en lo­ge­ments so­ciaux. Il a aus­si été dé­ci­dé la ma­jo­ra­tion de la va­leur lo­ca­tive ca­das­trale des ter­rains construc­tibles. Il s'agit d'une taxe sup­plé­men­taire pour les ter­rains nus mais construc­tibles.

Le prix du res­tau­rant sco­laire aug­mente

Le con­seil mu­ni­ci­pal a aus­si adop­té l'aug­men­ta­tion du ta­rif du res­tau­rant sco­laire. Lors de l'an­née 2015­2016, il os­cil­lait entre 2,65 et 3,15 € se­lon le quo­tient fa­mi­lial. Une hausse de 0,05 € a été ap­pli­quée. Ro­bert Cha­pot a pro­po­sé que les deux tranches de quo­tient fa­mi­lial les plus hautes soient aug­men­tées de 0,10 € afin que les foyers les plus mo­destes soient moins im­pac­tés mais la ma­jo­ri­té du con­seil est res­tée sur la pro­po­si­tion ini­tiale. Le ta­rif de la de­mi­heure de temps pé­ri­sco­laire (ma­tin ou soir) aug­mente aus­si de 0,05 € pour toutes les tranches pour un prix al­lant de 1,15 à 1,40 €.

La re­tour d'un mar­ché d'ali­men­ta­tion sur la com­mune a été l'ob­jet d'échanges entre ma­jo­ri­té et Ro­bert Di Frus­cia. L'élu d'op­po­si­tion a re­gret­té qu'il n'y ait pas eu de « réunion d'in­for­ma­tion avec les com­mer­çants pour avoir leur avis » et s'est po­sé la ques­tion de l'in­té­rêt d'ins­tau­rer un mar­ché dans le bourg alors que les com­mer­çants sont bien im­plan­tés.

Ré­ponse d'An­dré Ga­chet : « L'en­semble des or­ga­ni­sa­tions pro­fes­sion­nelles ont été consul­tées. Seule la Chambre des mé­tiers et de l'ar­ti­sa­nat a ré­pon­du en émet­tant un avis ré­ser­vé, « la com­mune comp­tant trois bou­chers­char­cu­tiers, quatre en­tre­prises de fa­bri­ca­tion de plats pré­pa­rés et deux bou­lan­gers­pâ­tis­siers ».

La créa­tion a été adop­tée avec une voix contre. Le pre­mier mar­ché a lieu ce jeu­di 22 sep­tembre (lire ci­contre).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.