Dy­fact, un duo saint-ro­ma­nais pro­met­teur

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Montbrisonnais -

Ils sont deux, amis d’en­fance, âgés de 21 ans et ori­gi­naires de Saint­Ro­main­le­Puy. Do­rian Bou­chet et Fla­vien Sé­chal forment le groupe de mu­sique Dy­fact. Un nom de scène lié à leur vil­lage : « Nous fai­sions de la boxe à Dy­nam contact, le club de Saint­Ro­main­le­Puy. Nous avons fait une contrac­tion des deux mots et comme il y avait dé­jà le D de Do­rian, nous avons ajou­té un F pour Fla­vien ».

Leur pre­mier titre est sor­ti ce lun­di

De­puis lun­di 26 sep­tembre, leur pre­mier titre, Lift me up, est dis­po­nible sur les pla­te­formes de té­lé­char­ge­ment lé­gal et Youtube. Cette sortie est le fruit d’une col­la­bo­ra­tion mu­si­cale dé­bu­tée il y a cinq ans. « Nous écou­tions de la mu­sique dans nos chambres et avons vou­lu en faire ». Sans ap­pren­tis­sage mu­si­cal, les deux amis se sont lan­cés dans la créa­tion de mor­ceaux de mu­sique élec­tro­nique avec une idée di­rec­trice, « re­trans­crire notre vi­sion de la vie à tra­vers la mu­sique ». Leur genre mu­si­cal, pro­gres­sive house avec un tem­po as­sez ra­pide, se veut « fes­tive et joyeuse ». Leur fa­çon de tra­vailler est bien hui­lée : « Pour créer, il faut cher­cher de nou­velle bande, de nou­veaux sons ou samples. Nous tra­vaillons au mi­ni­mum deux heures pas jour. Le vrai tra­vail, c’est la re­cher­ che, l’as­sem­blage et la su­per­po­si­tion des sons pour ar­ri­ver à un cer­tain équi­libre. Nous sommes com­plé­men­taires : l’un fait une mé­lo­die, l’autre change un bout. Il y a plu­sieurs mo­di­fi­ca­tions avant le mor­ceau fi­nal ».

Et leur tra­vail porte ses fruits puisque les deux membres de Dy­fact sont ar­ri­vés en fi­nale d’un concours or­ga­ni­sé par Fun ra­dio et se sont clas­sés 54e sur 5.000 lors d’un autre concours. De quoi les confor­ter dans leur choix de pour­suivre dans cette voie.

Si leur single Lift me up est sor­ti ce lun­di dans sa ver­sion ins­tru­men­tale, une ver­sion avec des voix de­vrait voir le jour pro­chai­ne­ment. Ces places dans les concours leur ont per­mis de re­ce­voir des can­di­da­tures spon­ta­nées de chan­teurs. Mais le groupe, tou­jours à la re­cherche de nou­veau­té, reste ou­vert à toutes les pro­po­si­tions et re­cherche des voix nou­velles.

D’autres à ve­nir singles

Si la mu­sique les oc­cupe quo­ti­dien­ne­ment, les deux ar­tistes ne mettent pas les études de cô­té : Do­rian est en école d’in­gé­nieur à Lyon et Fla­vien à Prague pour une li­cence de phy­sique. Grâce à In­ter­net, les échanges et la créa­tion ne s’ar­rêtent pas pour au­tant. Dy­fact pré­voit de sor­tir un nou­veau mor­ceau en fin d’an­née et un autre au dé­but du prin­temps 2017.

AMIS. Do­rian Bou­chet et Fla­vien Sé­chal forment le duo Dy­fact, qui a sor­ti son pre­mier mor­ceau de mu­sique élec­tro­nique Lift me up lun­di 26 sep­tembre.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.