Un club pour tous les ni­veaux

Le Pays Roannais (Montbrison) - - La 32e Randonnée De La Fourme -

L’Éveil de Veauche fait par­tie, avec les Ran­don­neurs mont­bri­son­nais, des 22 clubs de marche du ter­ri­toire. Il a été créé en 1982 par Eu­gène Mou­lin, son épouse et des amis.

« Nous étions quatre couples et deux cé­li­ba­taires, nous mar­chions dé­jà entre nous. Comme il n’y avait pas beau­coup de club au­tour, nous en avons créé un. L’an­née d’après, nous or­ga­ni­sions une ran­don­née de 33 km. »

Trente­quatre ans plus tard, cette ran­don­née existe tou­jours, et le couple Mou­lin est tou­jours là. Les membres de l’Éveil de Veauche conti­nuent quant à eux de par­cou­rir ré­gu­liè­re­ment les sen­tiers. « Nous nous réunis­sons tous les mar­dis après­mi­di pour une ran­don­née entre 10 et 14 km. En moyenne, nous sommes une soixan­taine à chaque fois. Le di­manche, cha­cun part comme il l’en­tend au sein d’un pe­tit groupe de même ni­veau, puis les mar­cheurs vont où ils veulent. »

« La na­ture est à tout le monde »

Aus­si, l’Éveil or­ga­nise quatre à cinq fois par an des sor­ties à la jour­née, d’une dis­tance de 25 à 30 km. « Dans ce cadre­là, il y a moins de monde, c’est plus agréable. »

La marche nor­dique, qui a le vent en poupe ac­tuel­le­ment, est aus­si pra­ti­quée par quelques­uns des plus de cent adhé­rents qui ont pris leur li­cence de­puis le dé­but de la sai­son, en sep­tembre.

« Avoir une li­cence, c’est être as­su­ré toute l’an­née, même à l’étran­ger. Mais c’est aus­si une ma­nière de dé­fendre les che­mins. Car quand on les ouvre, il faut en­suite les en­tre­te­nir. Les mar­cheurs prennent une part im­por­tante dans cet en­tre­tien, au même titre d’ailleurs que les VTT, les mo­tos ou les quads. De toute fa­çon, la na­ture est à tout le monde. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.