Pour qu’ils vivent comme les autres

L’as­so­cia­tion les Atomes cro­chus contri­bue à faire chan­ger le re­gard sur le han­di­cap

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Portes Du Forez - Mo­nique Per­bet

De­puis plus d’une dé­cen­nie, l’as­so­cia­tion pon­tram­ber­toise per­met à de jeunes dé­fi­cients in­tel­lec­tuels de sor­tir, de s’ou­vrir et de vé­hi­cu­ler leur po­si­tive at­ti­tude.

L’as­so­cia­tion Les Atomes cro­chus 42 est dé­sor­mais bien connue et bien in­té­grée dans la com­mune. Les Pon­tram­ber­tois ont pu ren­con­trer ce groupe dy­na­mique lors du net­toyage des bords de Loire, pen­dant la fête de la mu­sique, au­tour de la ma­ni­fes­ta­tion « Tout cho­co­lat » ou en­core sur le ral­lye d’au­tomne « Les routes d’Ex­brayat » avec de jeunes co­pi­lotes.

Une réunion tous les pre­miers jeu­dis du mois

Da­mien Bou­let est l’un des res­pon­sables qui a par­ti­ci­pé à la créa­tion de cette struc­ture. « Les Atomes cro­chus dé­pendent de l’as­so­cia­tion dé­par­te­men­tale de pa­rents et amis de per­sonnes han­di­ca­pées men­tales (Ada­pei) de la Loire comme groupe de loi­sirs, ex­plique­t­il. L’ob­jec­tif est de faire par­ta­ger le han­di­cap et d’in­té­grer nos jeunes. La plu­part sont au­tistes et tri­so­miques avec une moyenne d’âge de 25 ans. Nous sommes rat­ta­chés à la Mai­son des jeunes grâce à un par­te­na­riat. C’est là que nous te­nons une réunion tous les pre­miers jeu­dis du mois. Afin de pré­sen­ter un spec­tacle en fin d’an­née, nos jeunes y prennent des cours de danse, soit coun­try ou bol­ly­wood, de cirque… au même titre que les autres adhé­rents. »

De­puis dix ans, l’as­so­cia­tion prend le re­lais des pa­rents en or­ga­ni­sant des sor­ties adap­tées. « Il était évident que ces jeu­nes­là ont la ca­pa­ci­té de faire des choses comme tous ceux de leurs âges. Nous les en­tou­rons et les em­me­nons en boîte de nuit, faire de la mo­to et plein d’autres choses comme nous le fe­rions avec des per­sonnes dites « nor­males ». Dé­sor­mais, c’est une bande de co­pains qui part en week­end et fait des sor­ties. »

Les Atomes cro­chus et sa quin­zaine de bé­né­voles s’oc­cupent d’une qua­ran­taine de por­teurs de han­di­cap dont la plu­part tra­vaillent. Tous sont en­ca­drés pé­da­go­gi­que­ment, tout au long de la se­maine par le biais d’un centre d’aide par le tra­vail (CAT) ou de tout autre or­ga­nisme ou ils se trouvent. Ils sont ori­gi­naires de la plaine du Fo­rez et du bas­sin sté­pha­nois », pré­cise Da­mien Bou­let.

Un plan­ning de onze sor­ties a été éla­bo­ré

Bien en­ten­du, les pa­rents ne sont ja­mais très loin. « Des ma­mans nous suivent en­core. Ce sont elles qui as­surent les tâches ad­mi­nis­tra­tives, les ins­crip­tions, le cour­rier et le lien avec les fa­milles. Des spé­cia­listes qui étaient dans le mi­lieu en qua­li­té d’édu­ca­teurs spé­cia­li­sés et qui vou­laient en­ca­drer au­de­là sont éga­le­ment ve­nus nous re­joindre. Dans le cadre d’étu­ des se sont gref­fées d’autres per­sonnes sou­hai­tant avoir un contact avec le han­di­cap. Nous re­cher­chons jus­te­ment de jeunes bé­né­voles pour dy­na­mi­ser le groupe. »

Un plan­ning de onze sor­ties a été éla­bo­ré par toute l’équipe. En plus des fes­ti­vi­tés du dixième an­ni­ver­saire, les Atomes cro­chus pro­fi­te­ront cette an­née d’une jour­née na­ture ba­teau, d’un ral­lye, d’un spec­tacle de ma­gie, d’une ac­ti­vi­té pé­tanque, d’une sortie ci­né­ma­ke­bab, d’une soi­rée fille/mec, d’un week­end rou­lotte et ski...

Les bé­né­voles s’oc­cupent d’une qua­ran­taine de por­teurs de han­di­cap

PHO­TO : LES ATOMES CRO­CHUS (DR).

VOYAGE. En juin der­nier, le groupe a sé­jour­né en Ar­dèche.

PHO­TO : LES ATÔMES CRO­CHUS (DR).

NAU­TISME. La sortie ba­teau s’est dé­rou­lée dé­but sep­tembre à Saint-Vic­tor­sur-Loire.

RES­PON­SABLE. Da­mien Bou­let et son équipe pro­posent une ou­ver­ture à des jeunes âgés de 25 ans en moyenne.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.