Osez et je­tez-vous à l’eau

Pis­cine gra­tuite pour pu­blics ci­blés

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Vie Départementale -

La com­mu­nau­té d’ag­glo­mé­ra­tion Loire-Fo­rez (Calf) et le Co­mi­té dé­par­te­men­tal olym­pique et spor­tif (CDOS) ont noué un par­te­na­riat afin d’« of­frir des cré­neaux d’ac­cès spé­ci­fiques et gra­tuits » à des per­sonnes éloi­gnées de l’ac­ti­vi­té phy­sique, à la pis­cine Aqua­lude de Mont­bri­son.

Dé­pê­chez­vous car il n’y au­ra pas as­sez de place pour tout le monde. Cer­tains cré­neaux sont déjà com­plets.

De­puis le 15 sep­tembre der­nier, la pis­cine Aqua­lude à Mont­bri­son pro­pose des heures d’en­trée et de bai­gnade gra­tuite à des per­sonnes en si­tua­tion de pré­ca­ri­té et/ou por­teuses d’une af­fec­tion de longue du­rée. L’éta­blis­se­ment est alors fer­mé au pu­blic et ré­ser­vé à des per­sonnes âgées, des hommes et des femmes ayant été af­fec­tés ou en­core tou­chés par la ma­la­die (can­cer, leu­cé­mie, dia­bète…), des per­sonnes en sur­poids, dé­pri­mées ou en souf­france psy­cho­lo­gique…

« L’idée est d’as­su­rer la pro­mo­tion de la santé et no­tam­ment de l’ac­ti­vi­té phy­sique dans des condi­ tions d’accueil et de sé­cu­ri­té op­ti­males, ex­plique Marc Ar­cher. Ça ne peut avoir que des re­tom­bées bé­né­fiques sur leur état », pour­suit le maire de SaintCy­prien, conseiller com­mu­nau­taire dé­lé­gué à la po­li­tique de la ville et à la co­hé­sion so­ciale.

Pas fa­cile d’ac­cep­ter le re­gard de l’autre

Qu’il s’agisse de pure dé­tente à l’es­pace bal­néo­thé­ra­pie, d’ac­ti­vi­tés plus in­tenses (par­cours trai­ning par exemple) ou de phases d’ap­pren­tis­sage ou de per­ fec­tion­ne­ment, tout se dé­roule sous la sur­veillance d’un maitre­na­geur­sau­ve­teur (MNS) for­mé par le CDOS 42.

« Un cycle de dix séances d’une heure dont 45 mn pas­sées dans l’eau est pro­po­sé, dé­taille Jean­Paul Dumas. La dé­marche n’est pas fa­cile pour ces pu­blics aux­quels nous nous adres­sons. Il faut ac­cep­ter l’image du corps qui vieillit ou qui a été trau­ma­ti­sé, tout comme le re­gard de l’autre », ajoute le maire de Ma­gneux­HauteRive, vice­président en charge de la culture et du sport. Une ap­proche cor­ro­bo­rée par l’un des MNS qui avoue re­dou­bler de pa­tience et d’at­ten­tion dans le contact avec ces pu­blics à part.

Au­de­là de ces trois cré­neaux spé­ci­fiques et gra­tuits, l’ob­jec­tif est de fa­vo­ri­ser le re­tour à une ac­ti­vi­té phy­sique ré­gu­lière, de passer d’une ac­ti­vi­té adap­tée et en­ca­drée à une pra­tique plus spon­ta­née.

PHO­TO D’ILLUS­TRA­TION

NA­TA­TION. Les séances se font par groupe de six à dix per­sonnes les jeu­dis après­mi­di.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.