Le saut d’obs­tacles re­vient à Saint-Étienne

Après 25 an­nées d’ab­sence, che­vaux et po­neys sont de re­tour en com­pé­ti­tion à Saint­Étienne

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Vie Départementale - Laetitia Co­hen­det laetitia.co­hen­det@cen­tre­france.com

Le parc des ex­po­si­tions ac­cueille le Jump’in SaintÉ­tienne du 19 au 23 oc­tobre, un concours de saut d’obs­tacles au ni­veau re­le­vé, en in­door.

es ama­teurs de courses hip­piques avaient ren­dez­vous le wee­kend der­nier à Chan­tilly (lire aus­si en page 3). Ils se­ront fin oc­tobre dans le Rhône à l’oc­ca­sion d’Équi­ta Lyon mais tous se re­trou­ve­ront, dans l’in­ter­valle, à… Saint­Étienne pour le nou­veau Jump’in na­tio­nal in­door. Vingt­cinq ans que la pré­fec­ture n’avait plus connu de concours de saut d’obs­tacles ; un comble pour le deuxième dé­par­te­ment fran­çais d’éle­vage.

Trois hommes ont choi­si d’y re­mé­dier : Jacques Moulard, président de ju­ry na­tio­nal et international, Guillaume Bour­gier, gé­rant de centre équestre à Saint­Genest­Lerpt et Ni­co­las Gerke, ca­va­lier de sta­ture in­ter­na­tio­nale (ac­ces­soi­re­ment gé­rant des écu­ries de l’Aurore à PontSa­lo­mon). En­semble, ils tour des jeux de Rio, guest star en dé­mons­tra­tion.

Des cow-boys en dé­mons­tra­tion

« Nous avons sou­hai­té un concours de qua­li­té et qui se dé­marque des tra­di­tion­nelles ren­contres en la ma­tière », ex­plique Jacques Moulard. Pas de sé­gré­ga­tion­nisme : le jump’in ou­vri­ra ses portes à toutes les dis­ci­plines et tous les pu­blics. Ne man­quez pas, à ce titre, la veillée wes­tern du mer­cre­di 19 oc­tobre. Les “cow­boys”, cham­pions de France, s’exer­ce­ront au tri du bé­tail. 14 h 30. »

Le hall A du parc des ex­po­si­tions, ré­amé­na­gé en piste de 50 m x 45, en­re­gis­tre­ra 350 par­cours quo­ti­diens. Du beau spec­tacle en pers­pec­tive ­ 800 places as­sises se­ront ac­ces­sibles dans les gra­dins ­ com­plé­té d’un vil­lage ex­po­sants et d’un sec­teur (le hall C) ré­ser­vé aux en­fants. « Saint­Étienne, ces der­nières an­nées, a connu le cy­clisme, la pé­tanque, le football… Il lui man­quait le che­val », sou­rit Jacques Moulard qui es­père bien ins­crire le jump’in dans la du­rée avec une élé­va­tion pro­gres­sive du ni­veau d’en­ga­ge­ment.

Son ob­jec­tif ul­time : ac­cro­cher l’élite in­ter­na­tio­nale en 2018. Pour ça, il semble avoir mi­sé sur le bon che­val.

Un ath­lète olym­pique sur la piste

D’ILLUS­TRA­TION. PHO­TO

ÉLITE. Le jump’in ac­cueille­ra des épreuves de Na­tio­nal 1, le plus haut ni­veau na­tio­nal.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.