Un jeune en­traî­neur jo­ckey pas­sion­né

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Montbrisonnais -

Pa­trick Pe­tit et sa com­pagne, Lau­rine Duc, ont créé leur centre d’en­traî­ne­ment pour che­vaux en dé­cembre 2014, à Ma­gneux­Haute­Rive, der­rière le châ­teau.

17 d’ex­pé­rience

Ti­tu­laire d’un bac pro CGEA ­ éle­vage équin (conduite et ges­tion des ex­ploi­ta­tions agri­coles), le jeune en­traî­neur jo­ckey de 32 ans pos­sède dix­sept ans d’ex­pé­rience. « J’ai com­men­cé l’ap­pren­tis­sage à 15 ans », ex­plique ce­lui qui est mon­té sur son pre­mier po­ney à 8 ans. De­puis, la pas­sion du che­val ne l’a plus quit­té, même s’il a pra­ti­qué d’autres sports pen­dant quelques an­nées, ap­par­te­nant no­tam­ment à l’équipe de France de biath­lon ju­nior. Ori­gi­naire de Sa­voie, Pa­trick Pe­tit a com­men­cé dans le tou­risme équestre avant de se lan­cer dans l’éle­vage et l’en­traî­ne­ment, de Bourg­en­Bresse au Puy­de­Dôme, en pas­sant par Pa­ris.

Des pro­jets sur les hip­po­dromes

Au­jourd’hui, son écu­rie compte huit box, des pistes, des prés et une quin­zaine de che­vaux. « Nous ac­cueillons les che­vaux des­ti­nés à la mort ou au loi­sir, confie­t­il. Notre tra­vail consiste à les re­mettre à ni­veau et à les soi­gner, no­tam­ment avec des plantes, et leur faire ou­blier leurs mal­heurs. Nous ne voyons pas le che­val comme un ou­til de tra­vail et nous vou­lons mon­trer que cer­tains cas ne sont pas tou­jours déses­pé­rés. Un che­val, c’est comme un ath­lète, il doit être bien dans sa tête ».

Après des dé­non­cia­tions de mal­trai­tance sur ses che­vaux, Pa­trick Pe­tit a sou­hai­té cla­ri­fier la si­tua­tion. « C’est vrai que nous avions un che­val maigre ; c’était un pou­lain qui avait un ul­cère gas­trique. Les vétérinaires de la SECF (So­cié­té d’en­cou­ra­ge­ment à l’éle­vage du che­val fran­çais) sont ve­nus consta­ter que les che­vaux étaient bien trai­tés. Ce­la nous a oc­ca­sion­né un pré­ju­dice mo­ral et fi­nan­cier et nous avons por­té plaine. Dé­sor­mais, nous al­lons es­sayer de faire des ré­sul­tats dans les hip­po­dromes de Feurs ou de Saint­Gal­mier. C’est dur de se lan­cer lors­qu’on n’est pas connu et la pre­mière an­née a été com­pli­quée ».

CHE­VAUX. Pa­trick Pe­tit et sa com­pagne Lau­rine Duc, en com­pa­gnie de leur ju­ment Cro­za­ma­ria.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.