Ces pe­tites salles de spec­tacle qui grimpent, qui grimpent

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Vie Départementale | L'actu -

Plu­sieurs lieux cultu­rels du Fo­rez ont une jauge de spec­ta­teurs moindre : le KFT à Saint-Gal­mier, le châ­teau du Ro­zier à Feurs ou le Prieu­ré à Saint-Just-Saint-Ram­bert… ce qui ne les em­pêche pas d’af­fi­cher, eux aus­si, un bi­lan po­si­tif.

Au ca­fé­théâtre bal­do­mé­rien, 14.000 spec­ta­teurs ont été ac­cueillis la sai­son der­nière, contre plus de 11.000 la sai­son pré­cé­dente. « Tous les spec­tacles ont bien fonc­tion­né car nous sommes qua­si­ment com­plet tous les ven­dre­dis et sa­me­dis », confirme le di­rec­teur et co­mé­dien, Gré­go­ry Co­met­ti. Une belle prouesse pour l’un des rares ca­fés­théâtres pri­vés du dé­par­te­ment, lan­cé en oc­tobre 2011 et comp­tant moins d’une cin­quan­taine de places.

Les « gros coups » du KFT

Il faut dire que les co­mé­dies se suc­cèdent à un rythme ef­fré­né sur la scène du KFT, à rai­son de trois re­pré­sen­ta­tions par wee­kend et des séances qui af­fichent com­plet plu­sieurs se­maines avant. Autre par­ti­cu­la­ri­té du jeune di­rec­teur, celle de faire ve­nir des hu­mo­ristes connus pour des one­man show réunis­sant plus d’un mil­lier de spec­ta­teurs au ca­si­no Le Lion blanc : An­tho­ny Ka­va­nagh en 2014, Jean­Ma­rie Bigard en 2015 et Élie Se­moun en mai pro­chain.

La jo­lie pers­pec­tive de l’an­cien Fa­mi­ly ci­né­ma

À Saint­Just­Saint­Ram­bert, si la sai­son cultu­relle de l’Odac (Of­fice des arts et de la culture) se porte bien, la salle du Prieu­ré, re­la­ti­ve­ment exi­guë (moins de 100 places), oblige l’as­so­cia­tion or­ga­ni­sa­trice à re­fu­ser du monde. « L’an der­nier, les huit spec­tacles pro­fes­sion­nels ont at­ti­ré quelque 1.200 spec­ta­teurs, sans comp­ter les 1.800 sco­laires et les dif­fé­rents ren­dez­vous des as­so­cia­tions, au­quel cas il fau­drait mul­ti­plier cette fré­quen­ta­tion par quatre ou cinq », an­nonce An­dré Gran­jon, vice­ pré­sident de l’Odac. Si la salle du Prieu­ré est « un frein au dé­ve­lop­pe­ment » avec des dif­fi­cul­tés d’ac­cès et de ca­pa­ci­té, les pers­pec­tives sont ré­jouis­santes avec l’uti­li­sa­tion fu­ture des salles de l’an­cien Fa­mi­ly ci­né­ma. « Ce­la nous chan­ge­ra la vie et per­met­tra une meilleure iden­ti­fi­ca­tion de la sai­son ».

Une pre­mière sai­son réus­sie au châ­teau du Ro­zier

Der­nier ar­ri­vé dans le pay­sage cultu­rel fo­ré­zien, le châ­teau du Ro­zier, à Feurs. Avec un taux de rem­plis­sage moyen entre 70 et 80 % et plus de 7.000 spec­ta­teurs pour 84 spec­tacles, son di­rec­teur, Clé­ment Ter­rade, est sa­ tis­fait de sa pre­mière sai­son cultu­relle. « Se­lon moi, ce­la “va­lide” le lieu. C’est une marque de confiance de la part des or­ga­ni­sa­teurs de pro­gram­mer un concert ici, par­mi plu­sieurs autres grandes salles », nous confiait­il ré­cem­ment (lire Le Pays du 18 août 2016).

Seule salle qui semble connaître da­van­tage de dif­fi­cul­té, l’es­pace Bar­ba­ra à Bon­son, « avec une deuxième sai­son cultu­relle au bi­lan mi­ti­gé en termes de fré­quen­ta­tion ; les spec­tacles pro­po­sés étaient pour­tant de qua­li­té et va­riés, mais les Bon­son­nais n’ont pas tou­jours ré­pon­du pré­sent ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.