Se sou­ve­nir des Trente Glo­rieuses

L’ap­pel lan­cé en sep­tembre semble avoir por­té ses fruits

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Montbrison | Vivre Sa Ville -

Un groupe de tra­vail a été consti­tué afin de sus­ci­ter et de re­cueillir sou­ve­nirs et té­moi­gnages sur la vie des quar­tiers de Montbrison pen­dant la pé­riode des Trentes Glo­rieuses.

Une pre­mière ren­contre s’est dé­rou­lée ven­dre­di 7 oc­tobre au siège de l'as­so­cia­tion des Amis de la col­line du Cal­vaire, suite à la pré­sen­ta­tion du pro­jet lan­cé par Mi­chaël La­thière ( lire notre édi­tion du 22 sep­tembre 2016).

Rap­pe­lons que l’ob­jec­tif de ce pas­sion­né d’his­toire, en par­te­na­riat avec les Amis de la col­line du Cal­vaire, est de col­lec­ter des té­moi­gnages et des do­cu­ments re­la­tifs à l’époque dite des Trente Glo­rieuses, après­guerre, de 1945 à 1975.

Ce pre­mier ren­dez­vous a réuni une quin­zaine de Mont­bri­son­nais qui ont échan­gé sur leur en­fance, évo­qué d'autres té­moins, fait re­vivre les scènes du quo­ti­dien et les évè­ne­ments mar­quants, tout en les si­tuant dans les quar­tiers contem­po­rains, conser­vés presque en l'état mais le plus sou­vent trans­for­més.

Le ma­ga­sin de « bon­dieu­se­ries »

Les té­moi­gnages ap­por­tés at­testent de la vie très ani­mée qui ré­gnait dans les dif­fé­rents quar­tiers de Montbrison : Beau­re­gard, le bou­le­vard de la sous­pré­fec­ture avec le crieur pu­blic, le scieur ou en­core le ma­te­las­sier, Pierre­àC­haux, La Croix, Es­tial­let, Notre­Dame avec le ma­ga­sin de « bon­dieu­se­ries », la gare, rue Bour­gneuf... Reine La­roche a d’ailleurs confié à l'as­sem­blée de nom­breux sou­ve­nirs de la rue Bour­gneuf qui lui était fa­mi­lière lors de son en­fance.

Pour or­ga­ni­ser ce re­cueil d'in­for­ma­tions du pas­sé et dres­ser un fil conduc­teur, Mi­ckaël La­thière a pro­po­sé au groupe un plan quar­tier par quar­tier. Pour cha­cun, il s'agit d'ac­ti­ver son ré­seau de connais­sances afin d'ou­vrir la porte des sou­ve­nirs et re­trou­ver la vie mont­bri­son­naise dans l'un ou l'autre sec­teur de la ville pen­dant les an­nées 1945 à 1975. Ain­si, la mé­moire de cette époque dans la sous­pré­fec­ture ne dis­pa­raî­tra pas et sur­tout, elle pour­ra être trans­mise à la jeune gé­né­ra­tion.

Du crieur pu­blic au ma­te­las­sier du bou­le­vard de la sous­pré­fec­ture

Pro­chain ren­dez-vous le 2 no­vembre

Toute per­sonne in­té­res­sée pour té­moi­gner de cette vie d'avant est in­vi­tée à la pro­chaine ren­contre pré­vue mar­di 2 no­vembre à 18 heures, au 1 rue de la Pro­vi­dence (siège des Amis de la col­line du Cal­vaire) à Montbrison.

« C’ÉTAIT COM­MENT MONTBRISON ? ». Plu­sieurs per­sonnes ayant vé­cu dans la sous-pré­fec­ture pen­dant les Trente Glo­rieuses ont par­ti­ci­pé à la pre­mière réunion ini­tiée par Mi­chaël La­thière (à droite).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.