Confes­sion in­time

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Zapping -

Je m’étais con­for­ta­ble­ment ins­tal­lée, di­manche soir, de­vant ce qui de­vait être la tren­tième dif­fu­sion de La Zi­za­nie quand je suis tom­bée sur la nou­velle émis­sion phare du groupe M6, Une am­bi­tion in­time. Contre toute at­tente, les can­di­dats à la pré­si­den­tielle ont ré­pri­mé le temps d’une heure mon écoeu­re­ment à l’égard de la cam­pagne. Je les ai écou­tés, cu­rieuse d’ou­vrir leur al­bum de fa­mille, d’ex­plo­rer leur part d’hu­ma­ni­té. Sa­cri­lège. Honte sur ma per­sonne. In­tel­lec­tuels et jour­na­listes ont fait pleu­voir dès l’aube les com­men­taires sar­cas­tiques se riant de la mise en scène ou­tran­cière (on a bien ai­mé, nous, le dé­cor so chic et les jo­lies san­da­lettes de Ka­rine Le Mar­chand...), de la mu­sique in­tem­pes­tive, des re­gards com­plices de l’ani­ma­trice et du vide po­li­tique in­ter­si­dé­ral du pro­gramme. Sans doute s’at­ten­daient-ils à re­cueillir quelques scoops sur la di­plo­ma­tie fran­çaise à l’in­ter­na­tio­nal ou les pré­vi­sions éco­no­miques au dé­tour d’une part de tarte… Ra­té. Les can­di­dats ont joué la carte du pri­vé : on ne leur en de­man­dait pas da­van­tage. Oui ils ont pleuré, oui ils ont joué (leurs conseillers en com­mu­ni­ca­tion avaient bû­ché le ren­dez-vous, c’est une cer­ti­tude). Ils ont tou­ché au-de­là des es­pé­rances, comme au­cune émis­sion et dé­bat d’idées ne le fait plus (3,1 mil­lions de té­lé­spec­ta­teurs). Les têtes bien pen­santes peuvent s’en émou­voir, s’en of­fus­quer, rire jaune ou bien noir. Le ré­sul­tat est là. Au moins le pu­blic sau­ra-t-il qui se pré­sente au ver­dict des urnes le 23 avril ; à lui de faire la part des choses. At­ten­tif, in­tri­gué mais pas dupe.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.