Dic­tée sans faute pour le Sou des écoles

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Forez Est Vie Locale -

« Pour lui re­don­ner une am­biance plus sco­laire, nous avons dé­ci­dé cette an­née d’or­ga­ni­ser notre dic­tée dans la salle de l’école du 8­Mai », a dé­cla­ré Ly­dia Gros, pré­si­dente du Sou des écoles. Une tren­taine « d’élèves » de tous âges a pris place der­rière les pu­pitres, sa­me­di der­nier pour plan­cher sur un texte in­ti­tu­lé To be or not to be en hom­mage au 400e an­ni­ver­saire de la mort de Sha­kes­peare. Au­pa­ra­vant, les élèves ont échan­gé avec Eliane Co­gnard, gram­mai­riste aver­tie et re­gret­té le manque de consi­dé­ra­tion ac­tuelle pour l’or­tho­graphe. « Faire cinq fautes à la dic­ tée va­lait un zé­ro poin­té à l’époque. On était aus­si très à che­val sur les ac­cents. Avec la nou­velle ré­forme qui se met en place, on pour­ra écrire les mots de plu­sieurs fa­çons ce qui, à terme, cou­pe­ra la langue fran­çaise de ses ra­cines grecques et la­tines ». Puis les choses sé­rieuses ont com­men­cé avec une sé­quence cal­cul men­tal pour se mettre en ap­pé­tit sous la hou­lette de Ch­ris­tophe, dans une joyeuse am­biance. On a en­suite ré­di­gé en si­ lence le texte tra­duit de l’an­glais par Fran­çois­Vic­tor Hu­go, qua­trième des cinq en­fants de l’écri­vain, qui ne com­por­tait pas de mots bis­cor­nus « à la Ber­nard Pi­vot ». Seuls les consonnes re­dou­blées (re­buf­fades, souf­flets, op­pres­seur…) et les ac­cents cir­con­flexes (lâches, blê­missent, pâles…) de­man­daient un peu de ré­flexion. La cor­rec­tion s’est ef­fec­tuée sans es­prit de com­pé­ti­tion avec de nom­breux com­men­taires. Et plu­sieurs par­ti­ci­pants sont re­par­tis avec un brin de nostalgie au coeur, à l’image de Ro­ger, ve­nu de SaintCyr­les­Vignes, re­ve­nu sur les bancs de son école le temps d’une ma­ti­née.

ORI­GI­NAL. Une dic­tée qui a ras­sem­blé toutes les gé­né­ra­tions.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.