Ce que disent les études sur le quar­tier

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Montbrisonnais -

Les dé­ci­sions de Loire Ha­bi­tat s’ap­puient sur trois études confiées au GIE Sy­ner­gie Ha­bi­tat et au tra­vail en­tre­pris avec les dif­fé­rents ac­teurs concer­nés, no­tam­ment la Ville de Montbrison et la com­mu­nau­té d’ag­glo­mé­ra­tion.

Les études ont flé­ché quatre prio­ri­tés : dé­den­si­fier les quar­tiers, amé­lio­rer la per­for­mance éner­gé­tique des lo­ge­ments et la maî­trise des charges lo­ca­tives, l’ac­ces­si­bi­li­té, amé­lio­rer le confort et de la qua­li­té d’usage des lo­ge­ments et de leur en­vi­ron­ne­ment.

Concer­nant les ha­bi­ta­tions du groupe Beau­re­gard, les études ont mis en exergue plu­sieurs points né­ga­tifs : une va­cance à la hausse (le turn­over an­nuel dans le quar­tier est de 14 %, un chiffre im­por­tant), no­tam­ment sur les étages éle­vés (25 ap­par­te­ments sur 39 sont oc­cu­pés dans la tour 19), une per­for­mance ther­mique ap­par­te­ments sur moyenne (classe D) et très peu de lo­ge­ments avec ac­ces­si­bi­li­té PMR (per­sonnes à mo­bi­li­té ré­duite), seules les tours dis­po­sant d’un as­cen­seur.

Autre élé­ment à prendre en consi­dé­ra­tion : les ap­par­te­ments des tours sont mo­no­ty­pés, avec uni­que­ment des T4 (38 par tour). D’où le choix de Loire Ha­bi­tat de dé­mo­lir la tour 19 et de re­struc­tu­rer la tour bleue, sur seule­ment cinq étages, afin de créer des lo­ge­ments de di­men­sions dif­fé­rentes. « Il s’agit de dé­den­si­fier le quar­tier et de re­trou­ver une mixi­té de ty­po­lo­gie sur les tours ». Des points po­si­tifs ont eux aus­si été lis­tés : « un quar­tier et un groupe qui vivent bien ; des im­meubles de qua­li­té ; des par­ties com­munes et des es­paces ex­té­rieurs agréables et une proxi­mi­té avec les ser­vices, com­merces et équi­pe­ments pu­blics ». ■

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.