Des ur­gences pé­dia­triques ou­vertes à Mont­bri­son

Le centre hos­pi­ta­lier du Fo­rez a mis en place un ser­vice d’ur­gences pé­dia­triques à Mont­bri­son

Le Pays Roannais (Montbrison) - - La Une - Lae­ti­tia Co­hen­det lae­ti­tia.co­hen­det@cen­tre­france.com

L’hô­pi­tal de Mont­bri­son or­ga­nise des consul­ta­tions d’ur­gences dé­diées aux mi­neurs. Un ser­vice ou­vert du lun­di au ven­dre­di de 8 h 30 à 18 heures.

Le centre hos­pi­ta­lier du Fo­rez ex­pé­ri­mente, de­puis le 14 no­vembre, un ser­vice d’ur­gences pé­dia­triques. L’idée : désem­plir les files d’at­tente, pro­po­ser une prise en charge spé­ci­fique et ra­pide aux plus pe­tits.

Si l’en­re­gis­tre­ment des jeunes ma­lades s’ef­fec­tue tou­jours au pa­villon cen­tral adultes (les ur­gen­tistes opèrent ain­si un pre­mier tri entre les cas re­le­vant de la trau­ma­to­lo­gie, de la pé­do­psy­chia­trie et de la mé­de­cine), les fa­milles sont en­suite re­di­ri­gées vers une salle de consul­ta­tion dé­diée.

Une in­fir­mière se charge de prendre les constantes des pa­tients et de pré­ve­nir les mé­de­cins en consé­quence. « Les lo­caux sont adap­tés aux mi­neurs, ex­plique le doc­teur Ch­ris­tine Roche. Tout comme la prise en charge des soins. Des auxi­liaires pué­ri­cul­trices et des in­fir­mières, par exemple, viennent nous ai­der pour les prises de sang ».

253 pa­tients re­çus en dé­cembre

« Pour les fa­milles, c’est un vrai plus, es­time Ma­rie­An­drée Por­tier, di­rec­trice du centre hos­pi­ta­lier du Fo­rez. D’au­tant qu’il est dif­fi­cile de consul­ter au­jourd’hui en li­bé­ral. Il ne reste plus qu’un pé­diatre en exer­cice à Mont­bri­ son et de plus en plus de gé­né­ra­listes ne re­çoivent que sur ren­dez­vous. Les pa­rents sont sou­vent désem­pa­rés face à un bé­bé ayant de la fièvre. Il est lo­gique qu’ils ar­rivent jusque chez nous. »

Sur les 253 en­fants pas­sés par ces ur­gences en dé­cembre (ma­jo­ri­tai­re­ment pour des cas de bron­chio­lites et de pa­tho­lo­gies ORL), 44 ont été hos­pi­ta­li­sés dans le ser­vice de mé­de­cine qui voit chaque an­née sa ca­pa­ci­té pro­gres­ser de 8 à 13 lits entre dé­cembre et mars pour ré­pondre aux pics épi­dé­miques.

Les jeunes ma­lades de Feurs re­di­ri­gés à Mont­bri­son

À no­ter que de­puis l’ins­tau­ra­tion des grou­pe­ments hos­pi­ta­liers de ter­ri­toire, le site de Mont­bri­son est sus­cep­tible d’ac­cueillir tous les jeunes pa­tients de la plaine (y com­pris de Feurs dont l’hô­pi­tal a per­du la pé­dia­trie de­puis sa fu­sion avec Mont­bri­son. « Les ac­ti­vi­tés ont été dif­fé­ren­ciées sur les deux sites, rap­pelle Ma­rie­An­drée Por­tier. Nous ne pou­vons pas main­te­nir toutes les com­pé­tences par­tout »).

Unique bé­mol : les ur­gences en ques­tion ne sont ac­ces­sibles qu’en se­maine entre 8 h 30 et 18 heures. Les week­ends, nuits et jours fé­riés, force est de com­po­ser avec le tra­di­tion­nel pa­villon cen­tral. ■

ÉQUIPE. Ch­ris­tine Roche, pé­diatre (troi­sième en par­tant de la gauche), aux cô­tés de Lae­ti­tia Du­vert, cadre san­té, Cé­line Cour­tial, in­fir­mière et Pé­ro­line Place-Epi­nat, mé­de­cin gé­né­ra­liste pré­sente au CH du Fo­rez les lun­dis après-mi­di.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.