Les com­merces sous haute sur­veillance

Le plan de sé­cu­ri­sa­tion ren­for­cée dans les com­merces est mis en place jus­qu’à la fin des soldes

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Faits Divers - Sé­go­lène Per­ret se­go­lene.per­ret@cen­tre­france.com

Comme chaque an­née, la gen­dar­me­rie a mis en place un plan de sé­cu­ri­sa­tion ren­for­cée au ni­veau des com­merces, de mi-no­vembre à mi-jan­vier.

Centres com­mer­ciaux d’im­por­tance ou pe­tits com­merces de proxi­mi­té, tous font ac­tuel­le­ment l’ob­jet d’une sur­veillance ac­crue des forces de l’ordre dans le dé­par­te­ment de la Loire.

Entre des caisses de ma­ga­sins bien rem­plies et des clients distraits par leurs courses, la pé­riode des fêtes de fin d’an­née et des soldes d’hi­ver est pro­pice aux vols et autres bra­quages. D’où les moyens im­por­tants dé­ployés pour lut­ter contre les at­teintes aux biens avec une mo­bi­li­sa­tion des dif­fé­rentes uni­tés : gen­darmes, équipes cy­no­philes et Psig Sa­ bre de Mont­bri­son (pe­lo­ton de sur­veillance et d’in­ter­ven­tion de la gen­dar­me­rie) ain­si que le ren­fort de la ré­serve opé­ra­tion­nelle.

« Le but est d’être vu et de dis­sua­der d’éven­tuels mal­frats, in­siste le ca­pi­taine Éric Cha­zot, com­man­dant se­cond de la com­pa­gnie de Mont­bri­son. Tout est ba­sé sur la com­plé­men­ta­ri­té, même si cha­cun reste dans son do­maine de com­pé­tences ». Pa­trouilles à pied et en voi­ture, conseils don­nés aux com­mer­çants (vi­gi­lance sur les cré­neaux sen­sibles, no­tam­ment entre mi­di et 14 heures et à la fer­me­ture du ma­ga­sin)… Chaque bri­gade de gen­dar­me­rie de l’ar­ron­dis­se­ment a ren­for­cé le dis­po­si­tif, tout en gar­dant sa ca­pa­ci­té opé­ra­tion­nelle en cette pé­riode d’état d’ur­gence et de ni­veau de vi­gi­lance at­ten­tat Vi­gi­pi­rate.

« Ce tra­vail porte ses fruits »

Ré­mi Re­cio, sous­pré­fet de Mont­bri­son, a ren­con­tré les dif­fé­rentes forces en pré­sence jeu­di 29 dé­cembre. À la veille du ré­veillon de la Saint­Syl­vestre, il a rap­pe­lé que « le vo­let ré­pres­sion reste im­por­tant, no­tam­ment avec les contrôles rou­tiers, mais qu’un tra­vail de pré­ven­tion de ma­nière aléa­toire est éga­le­ment in­dis­pen­sable au re­gard du contexte ».

Cô­té ré­sul­tats, « ce tra­vail porte ses fruits, avance le lieu­te­nant Her­vé Four­ne­rie, com­man­dant de la bri­gade de gen­dar­me­rie d’An­dré­zieuxBou­théon. Si l’an­née a été plu­tôt né­faste concer­nant les cam­brio­lages de ré­si­dences, les at­teintes aux biens ont di­mi­nué, no­tam­ment dans les com­merces. Ce plan de sé­cu­ri­té ren­for­cée amène une plus­va­lue même si le risque 0 n’existe pas ».

Les chiffres of­fi­ciels de la dé­lin­quance pour l’an­née 2016 de­vraient être dé­voi­lés pro­chai­ne­ment par le pré­fet de la Loire, Évence Ri­chard. ■

« Le but est d’être vu et de dis­sua­der »

VI­SITE. Le sous-pré­fet Ré­mi Re­cio (2e en par­tant de la droite) a ren­con­tré les dif­fé­rentes uni­tés en­ga­gées sur le ter­rain, jeu­di 29 dé­cembre ; ici au centre com­mer­cial Le­clerc à An­dré­zieux-Bou­théon.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.