Des re­pas mixés à la ré­si­dence Al­pha

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Montbrisonnais -

L'en­tre­prise Res­tal­liance, spé­cia­li­sée dans le ser­vice de res­tau­ra­tion à des­ti­na­tion des éta­blis­se­ments de san­té, est par­te­naire de la Mu­tua­li­té fran­çaise. Dans une dé­marche d'amé­lio­ra­tion de ses ser­vices, elle a choi­si la ré­si­dence Al­pha de Champ­dieu pour mettre au point la confec­tion de re­pas en­tiè­re­ment « mixés » pour les per­sonnes qui en ont be­soin. « Cette dé­marche vise à la ”mieux trai­tance” des per­sonnes en si­tua­tion de han­di­cap, ex­plique Jean Phi­lippe Tardy, cadre de san­té à la ré­si­dence. Ici, huit ré­si­dents mangent uni­que­ment du mixé du fait d'une pa­tho­lo­gie très lourde. C’est vi­tal pour évi­ter le risque de fausse route qui peut en­traî­ner le dé­cès ».

Jacques Dechavanne, chef gé­rant de Res­tal­liance et à plein temps à Al­pha, est char­gé de mettre en place les tech­niques conçues à Lyon. « On es­saie de rendre ap­pé­tis­sants les ali­ments mixés ; c'est sur­tout un tra­vail de pré­sen­ta­tion : on gé­li­fie et on donne une forme aux ali­ ments. On per­met aus­si de re­dé­cou­vrir des goûts avec les ali­ments crus comme le me­lon, les cru­di­tés ou les sa­lades ».

Le re­tour des ré­si­dents est très po­si­tif car ils sont heu­reux de re­dé­cou­vrir de nou­velles sa­veurs. Autre avan­tage, tout le monde mange la même chose.

Après plu­sieurs se­maines de tests et d'es­sais, la tech­nique a été va­li­dée, cette mé­thode fonc­tion­nant de­puis l'été der­nier.

JACQUES DECHAVANNE. Une an­douillette pommes de terre (à gauche) et une sa­lade en­dives-noix (à droite).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.