Le co­mice de Feurs à nou­veau dé­plu­mé ?

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Vie Départementale -

L’édi­tion 2015 du co­mice agri­cole est en­core dans les mé­moires. Le vi­rus H5N8, dé­jà, avait em­pê­ché les Amis de la basse-cour d’ex­po­ser les bêtes à plumes. Quid de l’édi­tion 2017 ?

« Il y a de réelles in­quié­tudes à avoir. Tant qu’on reste en risque éle­vé, les ras­sem­ble­ments sont in­ter­dits. Nous al­lons étu­dier le cas du co­mice en fonc­tion de l’évo­lu­tion du vi­rus », an­nonce Na­tha­lie Guer­son. Re­froi­di par l’édi­tion 2015, Guy Mas­sa­crier, pré­sident des Amis de la basse­cour, se montre as­sez pes­si­miste, à moins de trois mois de l’évé­ne­ment, qui se tien­dra du 24 au 27 mars. « On ne pour­ra cer­tai­ne­ment pas re­mettre nos ani­maux à plumes. Il y a des ex­po­si­tions qui s’an­nu­ lent de jour en jour. Tous nos ani­maux pré­sen­tés sont fer­més en vo­lières et vac­ci­nés, comme l’exige la loi de­puis 2007. Est­ceque nos élus vont mettre un peu de pres­sion sur les dé­ci­sion­naires pour al­ler dans notre sens ? On gar­de­ra l’ex­po­si­tion de la­pins, c’est sûr et cer­tain », an­nonce­t­il.

Du cô­té des or­ga­ni­sa­teurs du co­mice agri­cole, on se veut tou­te­fois plus op­ti­miste. Les condi­tions d’ac­cueil des ani­maux, sous cha­pi­teau et le sé­rieux des ex­po­sants re­pré­sentent au­tant d’atouts pour la te­nue de l’ex­po­si­tion avi­cole. ■

IN­QUIÉ­TUDE. Guy Mas­sa­crier.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.