Vo­lu­bi­lis peut aus­si ai­der les aidants

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Montbrisonnais - Ro­dolphe Mon­ta­gnier ro­dolphe.mon­ta­gnier@cen­tre­france.com

À Mont­bri­son, l’as­so­cia­tion Soins et ac­com­pa­gne­ments du Fo­rez as­sure, en se­maine, un ac­cueil de jour pour les per­sonnes âgées dé­pen­dantes at­teintes de la ma­la­die d’Alz­hei­mer ou d’une ma­la­die ap­pa­ren­tée. Elle pro­pose aus­si un ac­com­pa­gne­ment à celles et ceux qui aident et suivent leurs proches.

L e mois dernier, la salle com­mu­nale d’Éco­tayl’Olme a ac­cueilli une cen­taine de per­sonnes pour le re­pas de Noël de Vo­lu­bi­lis, dé­no­mi­na­tion af­fec­tée au centre d’ac­cueil de jour (CAJ) as­su­ré à Mont­bri­son, au 33 de la rue Fau­bourg­de­la­croix, par l’as­so­cia­tion Soins et ac­com­pa­gne­ments du Fo­rez. L’équi­pe­ment écoayien était gra­cieu­se­ment prê­té par le maire, Pierre Bayle, qui est aus­si le mé­de­cin ré­fé­rent de l’as­so­cia­tion qui pro­pose cet ac­cueil des­ti­né à des per­sonnes âgées fra­gi­li­sées, en perte d’au­to­no­mie, at­teintes de ma­la­dies neu­ro­dé­gé­né­ra­tives de type Alz­hei­mer ou d’autres pa­tho­lo­gies ap­pa­ren­tées.

Des ra­cines liées à la pré­sence de re­li­gieuses

Comme chaque an­née, Vo­lu­bi­lis a pro­po­sé aux fa­milles de par­ti­ci­per à ce mo­ment de par­tage dans un cadre plus fes­tif que ce­lui qu’elles connaissent le reste de l’an­née. Ache­tés et in­ves­tis en 2012, les lo­caux mont­bri­son­nais de­meurent néan­moins par­fai­te­ment adap­tés aux mis­sions d’une as­so­cia­tion qui trouve ses ori­gines dans la pré­sence, dans la sous­pré­fec­ture de la Loire, de soeurs do­mi­ni­caines du Puy­en­Ve­lay qui dis­pen­saient des soins bé­né­vo­le­ment.

Le centre de soins in­fir­miers (CSI) du Mont­bri­son­nais, ins­tal­lé de­puis 1971 2 rue des jar­dins à Mont­bri­son après avoir oc­cu­pé des lo­caux rue Loÿs Pa­pon, est l’hé­ri­tage de cette his­toire. Di­ri­gé par Ma­rie­Odile Meyer, il em­ploie des in­fir­miers ­ une quin­zaine, soit l’équi­valent de sept em­plois à temps plein ­ qui as­surent un ac­cueil de tous les pu­blics en de­mande de soins (prise de sang, pi­qûres, pose de pan­se­ments…), à do­mi­cile ou à la per­ma­nence as­su­rée tous les jours, sans ren­dez­vous, de 8 à 10 heures, sauf le di­manche.

Le CAJ Vo­lu­bi­lis, lui, est éga­le­ment une hé­ré­di­té des bon­tés pro­di­guées par l’an­cienne congré­ga­tion re­li­gieuse qui s’est pro­gres­si­ve­ment re­ti­rée. L’as­so­cia­tion Soins et ac­com­pa­gne­ments du Fo­rez a créé la struc­ture au dé­but des an­nées 2000. Elle est de­ve­nue une sorte PME qui em­ploie une ving­taine de salariés dont une dizaine à temps plein dans ses deux pôles d’ac­ti­vi­tés.

L’ins­tal­la­tion de Vo­lu­bi­lis rue du Fau­bourg­de­la­croix, dans des lo­caux dé­diés à l’ac­com­pa­gne­ment et au sou­tien, per­met de re­ce­voir une dizaine de per­sonnes par jour, du lun­di au ven­dre­di.

De nou­velles places le sa­me­di

Une fois le diag­nos­tic po­sé, la per­sonne ac­cueillie, deux fois par se­maine maxi­mum moyen­nant un ta­rif qui évo­lue en fonc­tion du ni­veau d’au­to­no­mie, bé­né­fi­cie d’ac­ti­vi­tés thé­ra­peu­tiques et oc­cu­pa­tion­nelles qui offrent plu­sieurs avan­tages : rup­ture de l’iso­le­ment, main­tien du lien so­cial, li­mi­ta­tion de la perte d’au­to­no­mie, re­va­lo­ri­sa­tion de l’image de soi… L’uti­li­té de ces éta­blis­se­ments mé­di­co­so­ciaux pla­cés sous la tu­telle de l’Agence ré­gio­nale de santé (ARS) et du Conseil dé­parte­ men­tal de la Loire n’est plus à dé­mon­trer.

Au­jourd’hui, Vo­lu­bi­lis va plus loin en pro­po­sant éga­le­ment un ac­com­pa­gne­ment aux aidants, des proches, bien sou­vent des en­fants, qui s’épuisent à as­sis­ter la per­sonne af­fec­tée par la ma­la­die. Ac­cueil, in­for­ma­tion, écoute, sou­tien, temps de ré­pit, Caf’ai­dant une fois tous les deux mois le ven­dre­di après­mi­di, ac­ti­vi­tés com­munes ai­dant/ ai­dé sui­vies d’un re­pas par­ta­gé deux fois par mois ou en­core groupe de pa­role avec la pré­sence d’une psy­cho­logue et/ou d’un mé­de­cin sont au­tant de pa­ren­thèses dans un quo­ti­dien qui n’est ja­mais fa­cile à sup­por­ter. ■

Une dizaine de per­sonnes ac­cueillies chaque jour

PHO­TO : MI­CHEL DRUTEL

RE­PAS DE NOËL. Vo­lu­bi­lis or­ga­nise ce ren­dez-vous an­nuel avec aidants et ai­dés de­puis plus d’une dizaine d’an­nées.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.