L’em­pire du so­leil le­vant

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Le Portrait -

C’est l’ins­tant re­dou­té entre tous : le vi­trail, ache­vé au terme de longues se­maines, re­joint son écrin de pierres pour « prendre la lu­mière ». Mo­ment unique chargé d’émo­tion et de crainte. « On sait qu’on ne pour­ra plus le re­tou­cher, glisse Li­liane Mal­vol­ti. La ma­tière pre­mière coûte très cher, cer­taines plaques de verre se vendent 650 eu­ros le mètre car­ré. Du coup le droit à l’er­reur n’existe pas. Et même si notre oeil s’est ai­gui­sé à force d’ex­pé­rience, per­sonne ne brille en cet ins­tant. La prise de lu­mière est à la fois ma­gni­fique et ter­rible. Ber­nard Tir­tiaux, dans Le pas­seur de lu­mière, écri­vait fort jus­te­ment : ”Ja­mais tu ne se­ras fier de ton ou­vrage car la lu­mière est fu­gace, chan­geante, ca­pri­cieuse, elle a toutes les ruses”. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.