Une de­mi­sai­son pour quoi faire ?

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Sports - Pierre-Oli­vier Vé­rot

Même si le match nul à Lille a lais­sé en­tre­voir un lé­ger mieux, le ré­sul­tat confirme que les Verts au­ront bien du mal à se mê­ler à la lutte pour les places eu­ro­péennes en fin de sai­son. D’au­tant que le mer­ca­to tar­dant comme d’ha­bi­tude à se dé­blo­quer, l’ef­fec­tif n’a pas en­core re­çu les ren­forts of­fen­sifs né­ces­saires. Alors, qu’at­tendre de cette de­mi-sai­son qui se pro­file ? Du plai­sir, tout sim­ple­ment. La plu­part des sup­por­ters sont prêts à ac­cep­ter une sai­son sans Eu­rope. Une qua­li­fi­ca­tion pour­rait néan­moins pas­ser par une vic­toire en Coupe de France, com­pé­ti­tion que les Sté­pha­nois n’ont plus rem­por­tée de­puis 1977. 40 ans tout juste sans suc­cès dans cette très belle épreuve. Au rayon des fes­ti­vi­tés s’an­nonce aus­si la double confron­ta­tion contre Man­ches­ter Uni­ted, les 16 et 22 fé­vrier. Des matchs de ga­la à abor­der avec un es­prit de com­pé­ti­teurs, pour évi­ter que le ri­di­cule prenne le pas sur le pres­tige. De cette deuxième par­tie, plus glo­ba­le­ment, on at­ten­dra que Ch­ris­tophe Gal­tier par­vienne en­fin à mettre en place un pro­jet de jeu. Quitte à ce que 20162017 consti­tue l’une de ces fa­meuses « sai­sons de tran­si­tion », au­tant pré­pa­rer l’ave­nir, même si cette no­tion semble désuète à l’heure du foot­ball mo­derne. Que les jeunes pousses vertes soient prio­ri­taires sur les es­poirs dé­çus et che­vaux en fin de course et que les ren­forts du mer­ca­to ap­portent un vrai « plus », au-de­là de prêts ponc­tuels et peu construc­tifs. Du jeu, des buts, de l’en­vie, on n’a pas l’im­pres­sion de ré­cla­mer la lune.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.