Mise en ap­pé­tit

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Zapping -

Aus­si simple que de dé­po­ser une can­di­da­ture chez McDo­nald’s. Le pa­tron d’En marche !, Em­ma­nuel Ma­cron, a lan­cé jeu­di der­nier sa cam­pagne de re­cru­te­ment en vue des pro­chaines lé­gis­la­tives. L’af­faire est pliée en quelques clics sur In­ter­net. La pro­cé­dure, ou­verte au qui­dam, re­quiert CV, lettre de mo­ti­va­tion et pho­to d’iden­ti­té. Sans plus de for­ma­li­té. Amis ci­toyens, vous êtes les bien­ve­nus, clame le par­ti­san du re­nou­vel­le­ment. Amis so­cia­listes aus­si, mais si pos­sible avant di­manche ; il ne s’agit pas d’hé­ri­ter des vain­cus de la pri­maire que le vent de la dé­faite au­ra pous­sé vers le « traître » d’hier. Amis ré­pu­bli­cains (que la trans­pa­rente Pé­né­lope Fillon em­bar­rasse au plus haut point) ? Ac­cep­tés aus­si. Em­ma­nuel Ma­cron, ju­rant qu’au­cun ac­cord ne se­ra conclu avec un ap­pa­reil de par­ti, en­tend bras­ser les foules. La mé­thode sur­prend, la mé­thode sé­duit. Parce qu’elle re­place le peuple, l’ano­nyme, aux centres des af­faires pu­bliques, de ce que l’on nom­mait au­tre­fois dé­mo­cra­tie. Loin des pe­tits ar­ran­ge­ments entre amis contrac­tés sous les do­rures de la Ré­pu­blique mais aus­si dans nos cam­pagnes fo­ré­ziennes en vue des lé­gis­la­tives ou des sé­na­to­riales (je t’échange une vi­ce­pré­si­dence à l’in­ter­com­mu­na­li­té contre ta can­di­da­ture au Pa­lais du Luxem­bourg mais seule­ment si je peux comp­ter sur un ti­cket lors des pro­chaines ré­gio­nales…). De quoi lar­ge­ment in­quié­ter les élé­phants po­li­ti­cards aux conve­nances per­son­nelles bien éta­blies. De quoi sus­ci­ter l’en­vie, à condi­tion de ne pas res­treindre l’élan à une simple opé­ra­tion de com’. D’autres s’y sont frot­tés : « ve­nez comme vous êtes ». On a vu ce qu’il y avait dans l’as­siette.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.