Des chiffres dignes de 2008

Les pro­fes­sion­nels ont re­trou­vé le sou­rire en 2016

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Vie Départementale - Jean-Fran­çois Ver­net jean-fran­cois.ver­net@cen­tre­france.com

Le pré­sident de la Fnaim Loire Sud Guy Gi­raud an­nonce une hausse de 15 à 20 % des ventes entre 2015 et l’an pas­sé. Un ni­veau que les agents im­mo­bi­liers n’avaient plus connu de­puis la crise éco­no­mique de 2008.

Les adhé­rents du syn­di­cat pro­fes­sion­nel de la Fnaim (Fé­dé­ra­tion na­tio­nale de l’im­mo­bi­lier) Loire sud se sont re­trou­vés, ven­dre­di 20 jan­vier, au Zé­nith de SaintÉ­tienne, à l’oc­ca­sion des voeux du pré­sident Guy Gi­raud.

Ce der­nier a te­nu un dis­cours op­ti­miste que les agents im­mo­bi­liers n’avaient pas en­ten­du de­puis des an­nées. « On a connu une bonne an­née 2016 avec une hausse de 15 à 20 % du vo­lume de ventes consta­tées par rap­port à 2015. Des chiffres in­té­res­sants qui nous ra­mènent aux vo­lumes réa­li­sés en 2008. C’est très po­si­tif et nous sou­hai­tons évi­dem­ment que 2017 confirme cette ten­dance. »

Plu­sieurs cri­tères ex­pliquent cette in­ver­sion de la courbe, à com­men­cer par les prix très bas de l’im­mo­bi­lier dans le dé­par­te­ment, mê­lés aux taux ex­cep­tion­nel­le­ment bas pra­ti­qués par les banques en 2016. « La pers­pec­tive de voir ces taux aug­men­ter en 2017 a ac­cé­lé­ré la dé­ci­sion de cer­tains ache­teurs », re­marque Guy Gi­raud.

Le Fo­rez a tou­jours la cote

Au su­jet des prix pra­ti­qués, on constate un écart si­gni­fi­ca­tif entre le Pays de Saint­Gal­mier, le Montbrisonnais, « un des points forts de la Loire sur le plan éco­no­mique, mais aus­si im­mo­bi­lier » et SaintÉ­tienne in­tra­mu­ros.

En ce qui concerne les ap­ par­te­ments, le prix mé­dian au m² est de 1.000 € à Saint­Étienne Mé­tro­pole. Il grimpe à 1.503 € sur le sec­teur Loire Fo­rez et à 1.880 € dans les com­munes du Pays de Saint­Gal­mier, ter­ri­toire où le prix mé­dian d’une mai­son s’élève à 190.860 €, contre 180.000 € dans l’in­ter­com­mu­na­li­té sté­pha­noise.

Dans la plaine du Fo­rez, la chambre des no­taires de la Loire an­nonce des chiffres si­mi­laires : 168.000 € à Mon­trond­lesBains, 162.000 € à Mont­bri­son et 149.200 € à Feurs, no­tam­ment.

Des prix qui, mal­gré l’aug­men­ta­tion si­gni­fi­ca­tive du vo­lume des ventes, tendent à stag­ner. En tout cas, ils ne re­partent pas à la hausse. « Sur Loire Sud, on a sur­tout le sen­ti­ment que la baisse des prix ra­len­tit, sou­ligne Guy Gi­raud. Ce­la cor­res­pond sen­si­ble­ment à ce qu’on connaît sur le plan na­tio­nal. Pour au­tant, dans la Loire, qui reste l’un des dé­par­te­ments où les prix sont les plus bas, il n’y a pas de phé­no­mène de rat­tra­page par rap­port à d’autres ter­ri­toires fran­çais. » ■

Un vo­lume de ventes en hausse et des prix as­sez stables

RE­LANCE ? Le pré­sident de la Fnaim Loire Sud, qui re­groupe une qua­ran­taine d’agences, sou­ligne une ten­dance po­si­tive en 2016.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.