Un tiers de cam­brio­lages en plus en un an

La bri­gade ter­ri­to­riale au­to­nome (BTA) de Mont­bri­son a dres­sé le bi­lan d’ac­ti­vi­tés de 2016

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Faits Divers - Justice - Ro­dolphe Mon­ta­gnier ro­dolphe.mon­ta­gnier@cen­tre­france.com

Com­man­dant la tren­taine de gen­darmes de la bri­gade ter­ri­to­riale au­to­nome (BTA) de Mont­bri­son, le lieu­te­nant Maxime La­dret a dres­sé le bi­lan de l’an­née 2016, jeu­di 19 jan­vier, à Sa­vi­gneux. Dé­lin­quance gé­né­rale en baisse sur la cir­cons­crip­tion fo­ré­zienne d’une ving­taine de com­munes au­tour de Mont­bri­son mais cam­brio­lages en nette hausse.

Les 35.000 ha­bi­tants de la cir­cons­crip­tion sur la­quelle la bri­gade ter­ri­to­riale au­to­nome (BTA) de Mont­bri­son étend son ac­tion peuvent être à la fois ras­su­rés et pré­oc­cu­pés. La dé­lin­quance gé­né­rale a été en baisse du­rant l’an­née 2016, pas­sant de 1.224 faits en 2015 à 1.192 mais les chiffres ne sont pas tous tran­quilli­sants.

Les ar­naques fi­nan­cières en hausse

Prin­ci­pale in­quié­tude sur un sec­teur qui s’étend de Cha­lain d’Uzore au nord à Saint­Ro­main le­Puy au sud, la forte hausse du nombre de cam­brio­lages pas­sé de 91 en 2015 à 123 en 2016 (de 52 à 54 à Mont­bri­son, de 8 à 13 à Saint­Ro­main­le­Puy, de 1 à 6 à Pré­cieux, de 0 à 6 à Cha­lain d’Uzore…). « C’est le point noir », a re­con­nu le lieu­te­nant Maxime La­dret qui a pré­sen­té, jeu­di 19 jan­vier, « la mo­no­gra­phie opé­ra­tion­nelle », com­pre­nez le bi­lan d’ac­ti­vi­tés, de la BTA mont­bri­son­naise dans la salle des fêtes de Sa­vi­gneux.

Dé­lin­quance gé­né­rale en baisse, a syn­thé­ti­sé le com­man­dant d’un ef­fec­tif de 33 hommes et femmes re­nou­ve­lé de moi­tié, mais réa­li­té plus contras­tée quand le mi­li­taire a dé­taillé, poste par poste.

Ain­si, les at­teintes aux biens (toutes ca­té­go­ries) ont bais­sé, pas­sant de 699 in­frac­tions re­cen­sées en 2015 à 606 en 2016 alors que les vio­lences sur les per­sonnes ont lé­gè­re­ment aug­men­té de 182 faits à 193. Lé­gère baisse éga­le­ment pour les in­frac­tions re­le­vées par l’ac­tion des ser­vices (Iras), pas­sées de 106 à 95 en un an alors que les es­cro­que­ries, no­tam­ment fi­nan­cières, ont sui­vi une courbe ex­po­nen­tielle : 118 en 2015, 165 en 2016. Les ar­naques sur un site In­ter­net de pe­tites an­nonces gra­tuites sont de plus en plus cou­rantes. Le coin n’est pas aus­si « bon » qu’il le pré­tend…

Un seul mort sur les routes

Dans le dé­tail, les at­teintes aux biens (AAB, ex­tor­ sion, re­cel, des­truc­tions, dé­gra­da­tions…) ont re­pré­sen­té une cen­taine de faits, « soit le ni­veau le plus faible de­puis 2012 », a pré­ci­sé le lieu­te­nant Maxime La­dret. Prin­ci­pale sa­tis­fac­tion, les vols de vé­hi­cules pas­sés de 217 en 2015 à 132 en 2016. « C’était une pro­blé­ma­tique ma­jeure de la cir­cons­crip­tion en 2014 avec 256 vols ré­per­to­riés », a pré­ci­sé le com­man­dant de la BTA mont­bri­son­naise. Les vols, eux, ont bais­sé de 331 à 293.

Dans cette même an­née 2016, 193 at­teintes vo­lon­taires à l’in­té­gri­té phy­sique (Avip) ont été comp­ta­bi­li­sées (nui­sances, pro­blèmes de couples…) alors que les chiffres concer­nant la sé­cu­ri­té rou­tière sont plus en­cou­ra­geants : certes, les gen­darmes du Montbrisonnais sont in­ter­ve­nus lors de 17 ac­ci­dents cor­po­rels en 2016 au lieu de 14 en 2015 mais il n’y a eu qu’un tué, une fillette de 18 mois ren­ver­sée par son oncle en voi­ture à Sa­vi­gneux, alors qu’il y avait eu deux morts en 2015 et trois en 2014. « Nous avons no­té un pic d’ac­ci­den­to­lo­gie en juin avec quatre ac­ci­dents dont trois liés à des éva­nouis­se­ments pro­ba­ble­ment dus à la cha­leur », a pré­ci­sé le lieu­te­nant Maxime La­dret. Sans sur­prise, la moi­tié de cette ac­ci­den­to­lo­gie s’est dé­rou­lée à Mont­bri­son où sont concen­trés les prin­ci­paux flux rou­tiers.

Plus de 2.000 in­ter­ven­tions

Par­mi les autres ac­ti­vi­tés, no­tez une hausse im­por­tante des trans­fè­re­ments de dé­te­nus pas­sés d’une tren­taine en 2015 à plus de 50 en 2016, une sta­bi­li­té des mises en cause (472 à 469 dont 82 ont concer­né des mi­neurs) et 96 gardes à vue contre 106 en 2015 et 2.019 in­ter­ven­tions contre 1.700 il y a deux ans. Sans ou­blier « une im­por­tante ac­ti­vi­té ju­di­ciaire » qui a no­tam­ment per­mis de mettre un terme à un tra­fic de stu­pé­fiants à Mont­bri­son et d’in­ter­pel­ler deux four­nis­seurs.

De son cô­té, Thier­ry Cas­sagne­Gour­don a sa­lué le tra­vail ef­fec­tué du­rant « cette an­née de tran­si­tion » dans une équipe ra­jeu­nie où « toute une gé­né­ra­tion est par­tie ». ■

« Une an­née de tran­si­tion pour un ef­fec­tif ra­jeu­ni »

GEN­DAR­ME­RIE. En 2017, « prio­ri­té est don­née à la lutte contre les cam­brio­lages », a pré­ci­sé le chef d’es­ca­dron Thier­ry Cas­sagne-Gour­don (à la droite du lieu­te­nant Maxime La­dret).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.