Le si­lence des agneaux

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Zap­ping -

Elle se pro­mène en terre conquise, s’ir­ri­tant de la mi­sère agri­cole, ca­res­sant éle­veurs et vi­si­teurs dans le sens du poil, dé­ma­go­gique à sou­hait. L’oreille pré­ten­du­ment com­pa­tis­sante, Ma­rine Le Pen, a « fait le job », mar­di 28 fé­vrier, porte de Ver­sailles. Cra­chant sur la PAC (po­li­tique agri­cole com­mune), blâ­mant l’Eu­rope, chan­tant le pa­trio­tisme éco­no­mique. Le moins qu’elle pou­vait pro­mettre à son élec­to­rat ru­ral, ha­bi­tué qu’est son par­ti aux grandes sen­tences po­pu­listes. Écoeu­rant mais bien nor­mal. Rien de pé­rilleux dans l’exer­cice. Le pu­blic, semble-t-il, a bu ses pa­roles comme du pe­tit-lait. Une voix, une seule en dix heures, pour lui rap­pe­ler sa bête noire. En­gluée dans les af­faires ju­di­ciaires (soup­çon d’em­ploi fic­tif au par­le­ment eu­ro­péen, dé­cla­ra­tion sous-éva­luée de pa­tri­moine, dif­fu­sion, sur son fil twit­ter, d’images vio­lentes liées à l’État isla­mique) la can­di­date joue les in­no­centes agnelles. Et s’of­fusque de de­voir rendre des comptes à me­sure qu’émergent les cas­se­roles. Après avoir fer­me­ment dé­cli­né la convo­ca­tion des en­quê­teurs, mi-fé­vrier, au nom de son im­mu­ni­té par­le­men­taire, elle s’en est prise aux ma­gis­trats di­manche. Pro­met­tant de pur­ger le sys­tème de ses vi­lains pe­tits ca­nards. Parce qu’il se­rait in­con­ve­nant de la dé­sta­bi­li­ser du­rant la sa­cro­sainte « trêve ju­di­ciaire ». L’opi­nion, éton­nam­ment, ne s’en for­ma­lise pas (une in­dul­gence que doit ja­lou­ser Fran­çois Fillon). Ma­rine Le Pen de­meure en tête dans les son­dages. Mon­trer gros­siè­re­ment patte blanche suf­fit à sa réus­site. À ce rythme, le loup pour­rait se re­trou­ver de­main dans la ber­ge­rie. Et il se­ra trop tard, alors, pour se la­men­ter du car­nage.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.